Consommer éthique : un choix

10 juillet 2006

Exemples à l’appui, l’auteur de « Consommer éthique : un choix » aborde les questions de la consommation engagée et de l’éthique dans la production. Il met également en avant les initiatives qui existent en vue de promouvoir l’éthique et brosse le portrait du consommateur d’aujourd’hui.

« Le consommateur est-il un être individualiste et égoïste, replié sur lui-même, toujours à la recherche du meilleur rapport qualité/prix dans le seul but de satisfaire ses besoins immédiats ? Ou au contraire sommes-nous en train d’assister à la naissance d’un nouveau consommateur : davantage préoccupé par les retombées sociales et environnementales de ses achats ? L’éthique dans la production et la commercialisation des biens, a priori absente de la sphère économique, deviendra-t-elle un critère de choix dans l’acte d’achat ? Les producteurs seront-ils obligés, demain, de jouer la transparence complète sur les conditions sociales et environnementales de leur fabrication ? »

Toutes ses questions sont passées à la loupe par Maurice Piraux, qui prône l’éthique comme critère essentiel dans la production et la consommation des biens et services.

« Consommer éthique : un choix », Maurice Piraux, coll. Voix Durables, éd. Luc Pire, 2006, 18 €

Un commentaire sur “Consommer éthique : un choix”

  1. Kidsinhalf dit :

    Pour travailler dans la consommation éthique, notamment sur Internet, nous disposons de quelques indicateurs. Pour nous la consommation éthique (agriculture bio, économie d’énergie et des déchets, commerce équitable, économie solidaire) n’est PAS une mode.
    C’est une tendnace nette mais qui reste c’est vrai marginale.

    Nous savons bien qu’entre la prise de conscience et le passage à l’acte, il y a le portefeuille, l’habitude, le sens social.

    Bref, on nous dit toujours que cette consommation progresse. Mais si l’on quitte le relatif pour l’absolu, il y a encore beaucoup à faire. Nous pensons que cette méconnaissance est tout simplement due à un manque de visibilité des démarches, produits et services éthiques. Internet peut valoriser cette consommation (responsable, éthique, raisonnée, citoyenne, éco-consommation ? quel terme convient. Ils sont si récupérables…)

    Un peu de promo mais c’est aussi pour poursuivre le débat:
    http://www.eco-sapiens.com :
    un annuaire d’achat et un portail d’information dédéié à la consommation éthique

    Quant à nous, on court bouquiner ce nouvel ouvrage ;-)

Laisser une réponse