Je teste CambioGestes pratiques

7 décembre 2009

cambio2Des motivations à la fois environnementale et financière m’ont amené à tester « Cambio », le service de voitures partagées (ou de « carsharing » pour les polyglottes). Résultat en quelques lignes.

Récemment mise devant le choix « crucial » de reprendre ou non une voiture, j’ai décidé de faire le pas de supprimer la voiture perso familiale, habitude cependant ancrée depuis de longues années. A la clé, et comme condition, une station Cambio à proximité et un réseau de transports publics accessible. Vous l’aurez compris, il s’agit bien d’une situation urbaine. Ajoutons à cela, des jambes et un vélo en état de marche, et enfin, des enfants autonomes pour la plupart de leurs déplacements. Motivations : les dépenses financières et la cohérence d’un point de vue environnemental…

L’inscription à Cambio se fait facilement via le site web. Après une séance d’information, obligatoire, on reçoit sa carte. En une semaine, cela peut être réglé. Ensuite, se lancer dans de nouvelles habitudes. Réserver via le web ou par téléphone, facile. Les difficultés : identifier les activités « nécessitant » une voiture, les regrouper, les planifier… On paie à l’heure et au kilomètre (l’abonnement mensuel est très peu élevé), autant gérer rationnellement car le compteur tourne en direct.

Au début c’est un peu stressant, car il y a quelques procédures à respecter, qui prennent d’autant plus de temps les premières fois : notamment faire le tour de la voiture pour voir si elle est cabossée (et elle l’est), vérifier que c’est indiqué dans le carnet de bord (…). Mais comme je reprends souvent la même voiture, je sais maintenant que c’est déjà bien inscrit… Un rendez-vous boulot dans le coin de Liège… Vérification faite, il y a bien une station Cambio en face de la gare… facile donc ! A noter, il faut ramener la voiture partagée à sa station initiale.

Côté coût, comme je viens de commencer, je n’ai pas encore reçu la première facture. Il y a une importante participation financière au départ (de 150 à 600€), remboursée lors de la désinscription. L’abonnement mensuel varie de 4 à 22€ selon la formule, le coût d’utilisation varie selon la durée, le nombre de kilomètres et le modèle de voiture… (voir la liste des tarifs). Lors de la réservation, une simulation permet de calculer le coût réel. A savoir aussi, le système existe tant pour les particuliers que pour les entreprises.

A l’heure actuelle, on trouve des stations à Arlon, Ciney, Liège, Mons, Namur, Ottignies/Louvain-la-Neuve et Bruxelles, ainsi qu’en Flandre et en Allemagne. Chaque semaine, de nouvelles stations voient le jour. Il semble que celles-ci dépendent aussi de la volonté de la ville ou de la commune…

Joëlle van den Berg, Réseau IDée

En savoir plus :
www.cambio.be - Cambio Bruxelles : 02 227 93 02 – Cambio Wallonie : 070 222 292

Un commentaire sur “Je teste Cambio”

  1. Vive Cambio!

    Voilà 2 mois que j’ai pris la grande décision de me débarasser de ma vieille carcasse à 4 roues, couteuse et polluante..pour passer à Cambio avec à la clé, un abonnement gratuit de 3 ans pour mon fils (16 ans) et moi en libre parcours wallon TEC.
    Je suis 100% satisfaite de Cambio, un système qui me convient parfaitement
    J’habite un village à 6 km de Mons et près d’un arret de bus
    Cela demande au début un peu d’adaptation et de planification de ses besoins en déplacement mais c’est tout bénéfice sur plusieurs plans: financier, environnement et santé! car on se déplace beaucoup plus à pied ou à vélo, avec moins de stress de surcroit!

    Cécile Blondeau de Saint-Symphorien

Laisser une réponse