Le Zéro Déchet : un incontournable ?Clés pour comprendreFocusGestes pratiques

29 octobre 2019
« Défi Zéro Déchet », « Objectif Zéro Déchet », vous en avez probablement entendu parler. Le mouvement se répand depuis un bon bout de temps, il n’est autre que le Zéro Déchet. Alors, que signifie ces deux mots qui, ensemble, émanent d’une prise de conscience considérable ? Et concrètement, cela se traduit par quoi le Zéro Déchet ? Petit tour d’horizon.

Depuis 2010, le tri sélectif est obligatoire en Belgique. Nous nous attelons donc au recyclage depuis un moment déjà. Malgré tout, 10 ans après, une question essentielle se doit d’être posé : notre investissement perdure-t-il en vain ? Nous trions mais nous ne savons pas véritablement où vont nos déchets. Nous trions sans forcément nous demander si cela n’engendre pas « un peu trop de déchets » sous lesquels la planète croule véritablement.

A l’échelle mondiale, plus de 70 tonnes de déchets sont générés chaque seconde. Un chiffre qui ne cesse d’augmenter :  en effet, d’ici 2050, la quantité de déchets produits devrait encore augmenter de 70%. Et si nous nous creusons la tête pour rien et que la solution à nos questionnements était tout simplement (ou pas) entre nos mains ?

Origine du Zéro Déchet (ZD)

C’est aux Etats-Unis et plus précisément à San Francisco, que Béa Johnson, d’origine française mais depuis toujours citoyenne des Etats-Unis, est tombée dans la frénésie du mode de vie américain… Jusqu’au jour où elle, son mari et ses deux enfants, ont vu leur vie radicalement changé à cause (ou grâce) à un déménagement. Pour faire court, leur quantité de déchets se résume actuellement à quasiment… presque rien du tout.

Mondialement connue, Béa est plus qu’une icône, elle est devenue la doyenne d’un mode de vie que des gens à travers le monde tentent petit à petit d’adopter à leur tour. Blog, conférences, livres, boutiques, Béa Johnson est omniprésente. Mais au fond, qu’est-ce que véritablement le Zéro Déchet ?

ZD, un objectif solitaire ?

Bien que le dictionnaire ne donne pas à proprement parler une définition de cette démarche ZD, le net, lui, en regorge et ce n’est pas sans raisons. Le Zéro Déchet est un mode de vie propre à chacun, un changement effectué selon ses capacités, sa culture, ses moyens, il n’y a donc pas d’instructions à suivre à la lettre. Cela dit, le maitre-mot n’est autre que « 4R » à savoir réduire, réutiliser, recycler et réparer. En somme, minimiser un maximum sa quantité de déchets tout au long de sa vie !

Concrètement, cela se traduit par des petits gestes dans la vie quotidienne : emporter son sac réutilisable pour faire ses courses, acheter ses aliments en vrac, utiliser une gourde en faisant ses adieux aux fameuses bouteilles en plastique… Plus encore, c’est en finir avec cette addiction au shopping en tout genre et se familiariser avec l’achat en seconde main, c’est dire aurevoir aux produits cosmétiques ou encore ménagers et saluer l’entrée des produits dits « faits mains/maison » et recettes naturelles. Nul besoin de préciser que le gaspillage est à bannir, tout ce qui peut être réparé sera réparé et réutilisé en deux temps trois mouvements. Pour la nourriture, consommer moins mais mieux et dire adieu au gaspillage alimentaire. Difficile de s’y retrouver ? Pas de panique, changer ses habitudes en un claquement de doigt n’est pas facile mais surtout impossible.

Vous n’êtes pas seul !

Si une définition exacte du Zéro Déchet il n’y a pas, devenir éco-responsable, consom’acteur, s’atteler au ZD, établir une transition afin de réduire son impact environnemental et le tout en douceur, cela ne se fait pas tout seul. Bien heureusement, tout un arsenal d’organisations, d’associations, de mouvements, de blogs également, sont à notre disposition pour y arriver.

Voici quelques exemples, parmi d’autres, en Belgique :

L’association « Zéro Waste Belgium » qui agit depuis 2015 sensibilise les citoyens désireux de changement dans un climat optimiste. Infos, tutos, astuces, ateliers, animations, et conférences sont au rendez-vous pour s’employer concrètement à la démarche Zéro Déchet !

Vous n’êtes pas habitué·es à manipuler des outils et vous voulez réparer votre vieux vélo ? Vous êtes adeptes de bricolage, de débrouille et souhaiter aider d’autres gens à réparer leurs objets cassés ? Rendez-vous dans l’un des nombreux « Repair Café » présents partout en Belgique. Pour savoir où se trouve l’atelier de réparation le plus proche, allez voir la carte interactive sur le site « Repair Together ». Aucun Repair Café près de chez vous ? Retroussez vos manches et proposez des conseils pour la mise en place d’un nouveau !

« Consommons sainement » est un blog qui aide à une meilleure gestion du quotidien de façon écologique, saine et économique. Celui-ci est géré par Aline Gubri, auteure du livre « Zéro plastique Zéro toxique »

« Vivre avec moins », un second blog plein de motivations qui regorge d’idées, d’infos pratiques et plus encore pour aider à simplifier son environnement tout en agissant pour la planète.

De bonnes adresses de seconde main, en veux-tu en voilà mais attention, la seconde main n’est pas synonyme de vêtements. Certains magasins proposent des articles divers et variés !

« Les Petits Riens » : la définition même de la solidarité qui compte plus de 27 adresses en Belgique. Donnez ou achetez vos vêtements, objets, meubles… afin d’agir pour la planète et pour sa population également.

Des https://www.dekringwinkel.be/ : il y’en a plus d’une vingtaine dans toute la Belgique, c’est l’endroit parfait pour chiner et dégoter de bonnes affaires ! Vêtement, jeux, meubles, décorations, vaisselles, livres et plus encore et cela à moindre coût.

Agir contre les inégalités et la pauvreté tout en préservant l’environnement, c’est possible avec les magasins de seconde main gérés par « Oxfam » situés un peu partout en Belgique. Des vêtements, des livres, des meubles et même des ordinateurs, tout y est. Des web shops sont également proposés ainsi qu’un Empty Shop pour des exclusivités à ne pas rater !

Bénéficier de la seconde main en ligne, c’est également possible via de nombreux sites web. L’un des plus connus est certainement « 2ememain.be ». C’est également le cas avec l’application pour smartphone : « Vinted » ; un marché en ligne de vêtements de seconde main. Faire du tri dans son placard, gagner de l’argent tout en faisant un geste pour la planète, qui l’aurait cru ?

Il est vrai, modifier des habitudes si bien ancrées, cela demande de penser les choses autrement, de trouver des alternatives, de se réajuster. Malgré tout, aucune démarche n’est à bannir, et à la portée de tous ou non, le ZD est une aventure qui mérite réflexion. Ne plus engendrer de déchets serait l’idéal, le Zéro Déchet est peut-être le début d’une nouvelle ère, qui sait ?

Safia Choujaâ

Sources :

https://www.planetoscope.com/search?cherche_mot=Déchets&name_cherche=nomStat_pn&range_result=idStat_pn%20DESC&range_resultSPE=&start=0

https://www.arp-gan.be/fr/tri.html

https://www.encyclo-ecolo.com/4_R

https://zerowastehome.com/

https://www.ecoconso.be/fr/content/objectif-zero-dechet-une-astuce-par-semaine

Laisser une réponse