Zéro Déchet & MinimalismeClés pour comprendreFocusGestes pratiques

2 décembre 2019
Le Zéro Déchet se fait de plus en plus connaitre en tant que mode de vie écologique. Quant au minimalisme, philosophie du vivre mieux avec moins, il séduit lui aussi. Ces deux-là sont parfois contradictoires, même si beaucoup d’adeptes des deux tendances aiment les associer pour cheminer vers un mode de vie à la fois plus écologique et plus épuré.

Qui dit minimalisme (M), dit Marie Kondo, essayiste japonaise spécialisée entre autres dans le rangement. L’origine de ce style de vie date pourtant d’un peu plus loin que ça. En effet, entre Epicure, Sénèque, en passant par l’Inde et le Japon, il y’a de quoi s’y perdre. Mais le principal à retenir du minimalisme est qu’il est tout simplement en totale contradiction avec la société de dépendance et d’hyperconsommation auxquelles nous sommes confrontés.
C’est donc une question de dépossession mais pas seulement. Le désencombrement, l’épuration, la répartition des objets, le choix des couleurs des murs ou de la décoration, en somme, tout ce qui compose notre environnement rentre en ligne de compte. Le désencombrement matériel est le principal moteur de ce style de vie mais se débarrasser des « déchets non-physiques » (relations, charges mentale négatives, etc.) est tout aussi important. En une phrase ; revenir à l’essentiel et se délester du superflu et de l’inutile. Et cela permet de faire des économies financières soit dit en passant…
Le Zéro Déchet (ZD), pas loin de cette philosophie-là, se définit par son appellation. Il vise à éviter au maximum les déchets pour préserver la planète de tous ces immondices qui prennent un peu trop de temps à se dégrader, également dans une optique de déconsommation.

Être Minimaliste ou Zéro Déchet ?

D’une part, l’aspect dominant du minimalisme est le désencombrement, qu’il soit physique ou non. La personne minimaliste évitera donc l’achat inutile pour à priori ne pas s’encombrer. Une personne minimaliste peut acheter un minimum de chose, seulement ce dont elle a réellement besoin, mais qui peuvent en revanche polluer la Terre. Toutefois, une personne qui opte pour le minimalisme peut aussi s’inscrire dans une dynamique Zéro Déchet donnant ou revendant ses affaires non-voulues plutôt qu’en les jetant à la poubelle.
D’autre part, ce qui caractérise le Zéro Déchet est l’usage à long terme de nos possessions (désencombrer n’est donc pas à première vue une priorité) ainsi qu’éviter au maximum l’achat d’objets pouvant générer des déchets. En effet, comme souligné précédemment, le ZD inclut de produire le moins possible de déchets au profit de la réutilisation, de la réparation. Acheter une multitude de vêtements de seconde main, par exemple, ne devrait donc pas poser un problème. Au contraire, adopter cette même attitude en tant que minimaliste en posera certainement un. En effet, posséder 30 pulls quand bien même recyclés, n’est en rien une action visant un désencombrement et une épuration de sa penderie
En résumé, la vision du minimalisme que l’on décide d’avoir décidera en quelques sortes si le Zéro Déchet peut se joindre à notre démarche, et inversement.

Quand ZD et M forment un duo de choc

Souhaitant cheminer vers un mode de vie à la fois épuré et écologique, certaines personnes décident d’accorder minimalisme et Zéro Déchet. « Le minimalisme combiné au Zéro Déchet, c’est vraiment acheter que ce dont on a besoin, c’est être dans une déconsommation sans produire de déchets », explique Aline Prévot, adepte des deux modes de vie. Blogueuse française connue sous le nom de Bioté Naturelle, elle propose de nombreux conseils alliant minimalisme et Zéro Déchet. C’est le cas d’ailleurs de plus en plus de personnes actives sur le web, partageant ce quotidien. En voici une petite sélection :

  • Le monde de Justine est une pépite d’or sur tout ce qui tient au minimalisme, au zéro déchet et plus encore. En effet, Blogueuse green et lifestyle, Justine touche à tout ; cuisine bio et végan, développement personnel, beauté naturelle, conseils et astuces ZD et minimaliste, etc.
  • « Moi, c’est Edith – Créative enthousiaste, apprentie Zéro Déchet, minimaliste aventurière, rédactrice & chef (auto-proclamée) de mon quotidien ! » tout est dit dans l’intro de cette blogueuse, créatrice de contenus en ligne, désireuse de changements.
  • Simple et naturelle, c’est tout l’objectif du blog de Camille, qui allie Zéro Déchet, minimalisme et lifestyle à la perfection.

Pour les adeptes du Zéro Déchet et du minimalisme, combiner les deux est donc à l’évidence tout à fait possible. Comme quoi, deux mots peuvent servir un même et seul objectif.

Safia Choujaâ

Source :

http://www.wearegreen.fr/le-minimalisme/
https://leminimaliste.com/
Le livre : La voie de la simplicité (Mark A. Burch)

Laisser une réponse