Glossaire E /2

Eaux usées non-traitées

Aucun commentaire »

Pourcentage médian d’eaux usées traitées par des installations de traitement efficaces, par région:
– Afrique: 0%
– Asie: 25%
– Amérique latine et les Caraïbes: 14%
– Amérique du Nord: 90%
- Europe: 66%


Echange de permis d’émissions entre entreprises

Aucun commentaire »

Imaginons que l’on demande à toutes les entreprises de diminuer leurs émissions de 10% en 2 ans.
L’entreprise A n’a pas de problème pour cela. En fait, elle pourrait même aller assez facilement jusqu’à 20% de réduction : c’est un fabricant de biscuits et elle est en train de passer du pétrole au gaz pour chauffer ses fours.
L’entreprise B va avoir beaucoup de mal à faire mieux que 5%, quels que soient ses moyens financiers : c’est un fabricant de verre, et il faudrait pour cela qu’il remplace totalement ses lignes de production et cela nécessite au moins 3 ans.
L’idée du permis négociable est que l’entreprise A et l’entreprise B « s’arrangent entre elles » pour que le résultat de A+B soit effectivement une baisse de 10%. Concrètement, A va « vendre » à B les économies que A peut faire facilement et B très difficilement.

Exemple donné par Jean-Marc Jancovici


Economie sociale

Aucun commentaire »

Selon la définition qui fait autorité, l’éthique qui caractérise les entreprises d’économie sociale se traduit par les principes suivants: « finalité de service aux membres ou à la collectivité plutôt que de profit, autonomie de gestion, processus de décision démocratique, primauté des personnes et du travail sur le capital dans la répartition des revenus ».
Souvent présentée comme constituant un « troisième secteur » entre le public et le privé traditionnel lucratif, l’économie sociale est d’abord une façon de faire de l’économie. Elle englobe donc des domaines d’activité très divers : services, commerce, construction…

Définition reprise dans la revue Globo n°23 d’Oxfam-Solidarité
Plus d’infos sur : www.econosoc.org


Écosystème

1 commentaire »

Écosystème : unité écologique de base formée par le milieu (=biotope) et les organismes végétaux, animaux et bactériens (=biocénose).


Ecotaxe

Aucun commentaire »

Ecotaxe : impôt sur l’environnement, appelé également taxe verte. Ce type d’impôt est d’application sur les produits de consommation fortement néfastes à l’environnement. Leur objectif est indirectement de sensibiliser le consommateur à choisir des produits moins polluants.


Effet de serre

1 commentaire »

Effet de serre : C’est un phénomène tout à fait naturel. En voici le principe. Le rayonnement solaire traverse l’atmosphère et réchauffe notre planète. La Terre renvoie l’énergie sous forme de rayons infrarouges porteurs de chaleur. Une infime proportion de ces radiations s’échappe dans l’espace. La majeure partie est retenue par les gaz à effet de serre (dioxyde de carbone, méthane, vapeur d’eau…) qui piègent le rayonnement infrarouge comme les vitres d’une serre. D’où un réchauffement de l’atmosphère. Plus il y a de CO2, plus la température sur la Terre augmente.


EMAS

Aucun commentaire »

EMAS, également appelé Eco-Audit, est un règlement européen fournissant des lignes de conduite à toute organisation désirant gérer l’environnement sur une base volontaire. EMAS est applicable uniquement en Europe. Il a récemment reçu un lifting qui a étendu son champ de possibilités et l’a rapproché de la norme ISO 14001 (voir glossaire).

Pour être enregistré dans l’EMAS, un organisme doit :
- procéder à une analyse environnementale de ses activités;
– mettre en place un système de management environnemental efficace en vue d’améliorer ses résultats en matière d’environnement, y compris son audit interne;
– rédiger une déclaration relative à ses résultats en matière d’environnement;
– faire vérifier son système de gestion environnemental et faire valider sa déclaration par un vérificateur dûment accrédité;
– introduire une demande d’enregistrement auprès de l’organisme compétent.

Source : http://www.abe-bao.be


Empreinte écologique

3 commentaires »

Empreinte écologique : Unité de mesure, calculée en hectares globaux, permettant de mesurer la surface nécessaire à une personne (ou à un groupe) pour produire ce qu’elle consomme et absorber ce qu’elle rejette. Elle peut comprendre les besoins en nourriture, chauffage, eau…
L’empreinte moyenne sur Terre est de 2,2 hectares tandis que l’empreinte moyenne jugée soutenable est de 1,8 ha. À titre d’exemple, l’empreinte écologique moyenne des Belges est évaluée à 5,2 ha contre 9,5 ha pour un Etats-Unien moyen ou 0,7 ha pour un habitant de l’Inde. (source : www.wwf.be)


Energie

1 commentaire »

Energie: Les physiciens définissent l’énergie comme la quantité de travail qu’un système physique est capable d’effectuer. Cette énergie peut être transformée sous différentes formes, par exemple en énergie mécanique, thermique ou électrique.


Energie éolienne

Aucun commentaire »

Energie éolienne : Exploitation de la force du vent pour produire de l’énergie mécanique ou de l’électricité. Sur les éoliennes actuelles, la transformation en électricité se fait via une génératrice.


Energie géothermique

Aucun commentaire »

Energie géothermique : Exploitation de l’eau chaude et de la vapeur contenues dans le sol pour produire de l’énergie sous forme d’électricité ou de chaleur. En Europe, la température géothermique augmente de 3 degrés chaque fois que l’on descend de 100 mètres sous terre. Mais cette température dépend également de la nature géologique du sous-sol. En Belgique, quelques sites de la région de Mons permettent une exploitation dite à basse énergie, c’est-à-dire avec des températures inférieures à 80 °C. Ces sites n’autorisent que la production de chaleur.


Energie hydraulique

2 commentaires »

Energie hydraulique : Exploitation du mouvement de masses d’eau coulant le long des pentes naturelles pour produire de l’énergie mécanique ou de l’électricité. Les techniques les plus répandues sont la roue à aube et la turbine. La puissance d’un site est conditionné par la hauteur de la chute d’eau et par le débit de la rivière.


Energie marémotrice

Aucun commentaire »

Energie marémotrice : Exploitation du mouvement des marées pour produire de l’électricité. Il existe une grosse usine marémotrice en France, sur la rivière Rance, en Bretagne.


Energie primaire

1 commentaire »

Energie primaire : On appelle ainsi les ressources énergétiques — par exemple le charbon, le gaz naturel, le pétrole, l’uranium — que nous utilisons pour produire de l’électricité, de la chaleur, de la lumière ou de l’énergie mécanique pour propulser nos voitures par exemple.


Energie solaire

1 commentaire »

Energie solaire : Exploitation du rayonnement solaire pour produire de l’électricité (cellules photovoltaïques) ou de la chaleur (chauffe-eau solaire). La chaleur produite set au chauffage de l’eau sanitaire, de locaux, de piscines ou au séchage de fourrage. Elle fonctionne sous nos latitudes quelle que soit l’intensité de l’ensoleillement.


Epandage

Aucun commentaire »

Epandage : action de répandre de l’engrais, du fumier, des pesticides, sur un sol, dans un champs.


Equivalent carbone (ou équivalent CO2)

2 commentaires »

Equivalent carbone (ou équivalent CO2) : Cette unité permet de donner une équivalence, en terme de production d’effet de serre, entre les différents gaz à effet de serre et le gaz carbonique (CO2). Cela permet d’évaluer globalement l’effet de serre engendré par différentes sortes d’émissions.


Etude d’incidence

Aucun commentaire »

Etude d’incidence : Avant d’engager la construction d’une installation industrielle, on fait appel à des experts pour évaluer les divers impacts possibles pour l’environnement (air, eau, bruit…) et pour les riverains.


Exode rural

1 commentaire »

Exode rural : Emigration des populations rurales vers les centres urbains. Les raisons sont multiples bien que le plus souvent de nature économique ou sociale. Jachère : Système qui consiste à mettre une terre labourable au repos.


Norme Euro4

1 commentaire »

Norme Euro4 : Opérationnelle en 2005, elle fixe les émissions d’oxyde d’azote maximales à 3,5 grammes par kwH (contre 5 aujourd’hui). En 2008, la norme Euro5 ramenera ce taux à 2 grammes par kwH. La Belgique a introduit un allégement fiscal pour les carburants qui répondent à cette norme, de même que pour les voitures qui roulent au LPG. Ces mesures s’inscrivent dans le respect du Protocole de Kyoto.