Management environnemental

20 septembre 2005

Management environnemental

Le management environnemental désigne les méthodes de gestion et d’organisation de l’entreprise visant à prendre en compte de façon systématique l’impact des activités de l’entreprise sur l’environnement, à évaluer cet impact et à le réduire.

Une démarche de management environnemental peut être poussée à différents stades, jusqu’à la reconnaissance éventuelle d’un système de management environnemental (SME).

Un SME fonctionne toujours selon le schéma général suivant :

• Une analyse de la situation
• En fonction des résultats de cette analyse, établissement d’un programme d’actions
• Mise en œuvre du programme d’actions sur le terrain
• Suivi de la bonne marche du programme et adaptations si nécessaire par rapport à la réalité du terrain

Plusieurs outils permettent aux entreprises de mettre en place un SME certifié : ISO 14001 (voir glossaire) et EMAS (id), ainsi que le Label Entreprise éco-dynamique de l’IBGE (Institut Bruxellois de Gestion de l’Environnement) pour les entreprises situées en Région de Bruxelles-Capitale.

Source : http://www.abe-bao.be et www.ecogestion.be

2 commentaires sur “Management environnemental”

  1. [...] Premier acte. Le label « entreprise éco-dynamique », mis en place en 1999, est une initiative de l’IBGE (Institut Bruxellois de Gestion de l’Environnement) en collaboration avec différents partenaires institutionnels. L’objectif est d’encourager les entreprises et organismes bruxellois à s’engager volontairement dans une démarche d’amélioration progressive de leurs performances environnementales. Pour se faire, l’IBGE distribue 1, 2 ou 3 étoiles à l’entreprise ou l’organisme selon ses initiatives et ses performances de management environnemental. Dès le départ, Bernard Coutant, gestionnaire financier du théâtre, assisté d’Ariane Bosquet, fait entrer l’environnement dans « la maison » en incitant le directeur général Bernard Foccroulle à signer une charte environnementale auprès de l’IBGE. Le processus environnemental est alors lancé pour remettre un dossier de candidature à l’IBGE. La Monnaie reçoit sa 1ère étoile en 2002. Deuxième acte. Trois ans plus tard, à l’occasion du renouvellement du dossier, la Monnaie se voit décerner 2 étoiles. Un logo environnemental propre à la Monnaie est créé. Histoire que le grand public soit aussi au courant de ce qui se trame dans les locaux. À moyen terme Frédérique Gervais, responsable du service éco-gestion et environnement, espère bien pouvoir dispenser un grain d’environnement dans les visites guidées du théâtre en accord avec les responsables du service éducatif. Troisième acte. Selon elle, les deux étoiles ont un rôle à jouer tant au niveau de la communication auprès du public que dans la crédibilisation de son travail. Mais comment ne pas reposer sur ses lauriers après un tel aboutissement ? Quels sont les changements palpables à la Monnaie? [...]

  2. amaouche dit :

    en Algérie ce domaine n’est pas encore développé, mais on essaie de faire faire des éfforts pour le développer mais nos entreprisesw leurs restent beaucoup à aprendre

Laisser une réponse