Je prépare une rentrée verte !Gestes pratiques

24 août 2006

rycAvec la rentrée, la Région wallonne lance à nouveau sa campagne sur le cartable vert. Découvrez des suggestions de matériel scolaire respectueux de l’environnement et de la santé…

La rentrée des classes approchant à grands pas, les rayons des magasins et les dépliants publicitaires se sont remplis d’articles « spécial rentrée scolaire ». Une foule de produits s’offrent à vous. Avez-vous défini des critères de choix ? La solidité, le prix, l’ergonomie, la mode… ? Et si vous optiez pour des articles respectueux de l’environnement et de la santé de vos enfants ?

Voici quelques idées :

  • réutiliser le matériel encore en bon état de l’année passée (cartable, plumier, latte,etc.) ;
  • choisir des produits solides et résistants ;
  • acheter de préférence des fournitures sans emballages (ils iront de toute façon directement à la poubelle) ;
  • choisir des articles à base de matières naturelles ou recyclées et ne contenant pas de produits toxiques ;
  • privilégier du matériel réutilisable (stylo plume, gourde, boîte à tartines).

Mais encore…

Du papier recyclé à 100%

Réutiliser le papier permet d’économiser des matières premières : cela limite l’exploitation de nos forêts. Même si celles-ci sont gérées et replantées, il est inutile de gaspiller tout ce vieux papier qui ne demande qu’à être recyclé. Privilégions le papier non blanchi ou blanchi à l’eau oxygénée et évitons le papier blanchi au chlore.

Un crayon en bois naturel non teinté et non verni

Privilégier les crayons en bois naturel, c’est éviter le vernis et les teintures avec lesquelles on couvre les crayons, qui sont des produits synthétiques et souvent toxiques. Ils ne sont pas nécessaires au bon fonctionnement du crayon et constituent donc un gaspillage de matières premières et une pollution inutile. Pensons aussi que nos enfants mâchouillent souvent le bout de leur crayon, ingérant ainsi ces produits.

Barrer proprement

Les correcteurs liquides ne sont pas des produits adaptés aux enfants : leur utilisation par ce public est déconseillée à cause des salissures qu’ils peuvent occasionner et à cause de leur toxicité. Il existe des correcteurs liquides à base d’eau et d’autres à base d’alcool qui ne sont pas toxiques pour les enfants. Il vaut cependant toujours mieux barrer proprement.

De la colle à base d’eau dans une pot ou en stick rechargeable

Les colles contiennent des solvants volatils toxiques. Il faut donc privilégier les colles dont le solvant toxique a été remplacé par de l’eau. Si des pots rechargeables sont disponibles, donnons-leur notre préférence !

Un surligneur crayon fluo en bois naturel, non teinté, non verni

Certains surligneurs contiennent des métaux lourds, des solvants organiques, des conservateurs à base d’aldéhyde et de phénols chlorés et de l’aniline. Evitons-les et préférons un crayon surligneur en bois non coloré et non verni, avec une mine sans plomb.

Des feutres à base d’eau ou d’alcool et de colorants alimentaires

Les feutres traditionnels à base de solvants pétrochimiques sont toxiques. De plus, ils tachent durablement les vêtements. Par contre, les feutres à base d’eau ou d’alcool sont nettement moins dangereux pour la santé et sont plus facilement lavables sur les tissus. Les colorants alimentaires ne posent pas de problèmes de santé lorsque les enfants mettent les pointes de leurs marqueurs en bouche.

Un stylo à plume solide et de l’encre à base d’eau

Un stylo est réutilisable des milliers de fois, pas besoin de le jeter à la poubelle lorsqu’il est vide, on doit simplement de changer la cartouche ou, mieux, de remplir son réservoir et c’est reparti ! Des années d’utilisation en perspective… En ce qui concerne les encres, la bleue est généralement à base d’eau. Ce n’est pas toujours le cas des encres rouges, vertes, violettes… Les stylos à bille jetables sont à proscrire. Si vous ne pouvez pas vous en passez, préférez-les rechargeables.

Une latte et un taille-crayon en bois ou en métal, non colorés, non vernis

Les lattes en plastique ne sont souvent pas assez solides, elles servent de catapulte, de sabre laser et se cassent donc facilement lors de ces traitements peu… « orthodoxes ». En plus, le vernis et les teintures avec lesquelles on couvre les lattes sont des produits synthétiques, souvent toxiques. Ils ne sont pas nécessaires au bon fonctionnement de la latte et constituent donc un gaspillage de matière première et une pollution inutile. es taille-crayons en plastique avec réservoir ou en forme de Mickey sont des objets amusants mais peu solides. Très vite le réservoir ne ferme plus ou le Mickey lasse et se casse. Un taille-crayon en bois ou en métal durera des années et des années.

Une gomme en caoutchouc naturel, non colorée et sans étui

Le caoutchouc est une matière première naturelle et renouvelable. Choisissons des gommes en caoutchouc ! Pour corriger, les colorants et les parfums sont inutiles. Quant aux étuis en plastique, parfois même en forme de rouge à lèvres ou de crayon, ils sont à proscrire. Ils constituent un gaspillage de matières premières et génèrent des pollutions lors de leur fabrication et lors de leur élimination. Un étui en carton recyclé constitue aussi un certain gaspillage, mais la matière première est déjà recyclée, ce qui mieux pour l’environnement.

Un classeur en carton recyclé avec des coins et des anneaux en métal

Les classeurs sont souvent en plastique non recyclé, ou bien à base de carton mais recouverts d’une couverture en papier ou en plastique. Pourtant, il existe des classeurs fabriqués entièrement à base de carton recyclé et avec des coins renforcés. Non seulement ce sont des produits solides et donc durables mais ils permettent d’économiser de la fibre vierge et de limiter l’exploitation des forêts. Choisissons-les !
Dans la même logique, les classeurs en plastique recyclé peuvent constituer une alternative aux classeurs traditionnels, mais ce type de classeurs est quand même moins écologique que ceux en carton. En effet, le plastique provient de la chimie du pétrole, sa fabrication consomme de l’énergie et des matières premières non renouvelables. Et lorsque le plastique devient déchet, dans la décharge, il se dégrade mal et lors de l’incinération, il libère des substances nocives. Ce qui n’est pas le cas du carton.

Une boîte à tartines solide, aux dimensions adaptées

Utiliser une boîte à tartine pour transporter son repas de midi permet d’éviter l’utilisation d’emballages divers et polluants : papier alu, films plastiques, sachets… De plus, les aliments sont ainsi bien protégés et ne risquent pas d’être écrasés.

Une gourde solide, qui ferme bien et se lave facilement

Les canettes et les berlingots sont des emballages qui génèrent des pollutions, tant à leur fabrication qu’à leur élimination. Pour la boisson, le mieux est de favoriser les contenants réutilisables et solides. Les gourdes sont une solution idéale ! On peut également réutiliser une petite bouteille d’eau, mais elle s’abîmera plus vite que la gourde.

Geste du mois proposé par le Réseau Eco-consommation, dans le cadre de la campagne « ça passe par moi« .
Vous appliquez le geste du mois ? Super ! Alors dites-le en encodant votre geste sur le site www.ecoconso.be ou en appelant le 071/300 301. Chaque fin de mois, ils comptabilisent tous les gestes et les traduisons en une mesure concrète. Vous pourrez ainsi découvrir combien de kilos de CO2, de déchets, d’énergie… ont été épargnés pendant le mois écoulé

En savoir plus :

4 commentaires sur “Je prépare une rentrée verte !”

  1. GALICHET Eric dit :

    Je suis educateur à l’environnement en France et je souhaite montrer aux élèves un cartable écolo complet avec ses fournitures mais je ne trouve pas toutes les fournitures. Existe-t-il un cartable tout prêt à la vente ? une sorte de kit complet ?
    Merçi de bien vouloir m’éclairer un peu.

  2. Diane dit :

    Il y a la boutique http://www.toutallantvert.com
    pas mal de fournitures écologiques

  3. CHOUQUET dit :

    Présidente d’une associationde loisirs créatifs, nous souhaiterions utiliser des produits non toxiques (peintures, vernis, colles….) où pouvons nous nous en procurer ? D’autre part, quels sont les effets nocifs de ceux que nous pouvons utiliser. Merci de votre réponse.
    Nous entendons de plus en plus que les matériels de cuisson (poèles, casseroles,…) sont dangereux ; Quel est le revétement que nous devons utiliser ?
    De même qu’en est-il de l’utilisation du micro-ondes ?
    MERCI DE VOS REPONSES
    CORDIALEMENT

  4. Céline dit :

    Je vous conseille d’aller jeter un coup d’oeil sur le site du Réseau Eco-consommation: http://www.ecoconso.be
    Vous y trouverez, par exemple, des infos utiles dans la rubrique « peinture ».
    Ou encore des renseignements sur l’écolabel européen pour vernis et peinture via ce lien: http://www.ecoconso.be/spip.php?article215
    Au sujet du matériel de cuisson, le Réseau Eco-consommation fournit l’information suivante dans l’une de ses précieuses Fiches Conseils (n°54, Que penser des emballages en aluminium?) : « Pour éloigner tout risque de contamination de nos aliments par l’aluminium, cuisinons dans des casseroles en acier inoxydable ou en émail. Evitons celles en aluminium. »
    Enfin, pour ce qui est du micro-ondes, voici une autre fiche utile du Réseau Eco-consommation: http://www.ecoconso.be/spip.php?article69

Laisser une réponse