No Steak

6 août 2013

Ouvrage d’enquête sur notre rapport à la viande. L’auteur, Aymeric Caron, est journaliste et végétarien depuis 20 ans. Son but n’est pas de pointer du doigt les mangeurs de viande, mais plutôt de fournir des clés de compréhension autour de cette question complexe qu’est la consommation de viande. Un ouvrage fouillé, fourmillant d’infos, de recherches, de rencontres et d’humour.

Bientôt, nous ne mangerons plus de viande. Nous cesserons définitivement de tuer des êtres vivants – 60 milliards d’animaux chaque année – pour nous nourrir.
D’abord parce que notre planète nous l’ordonne : en 2050 nous serons près de 10 milliards, et nos ressources en terres et en eau seront insuffisantes pour que le régime carné continue à progresser.
Mais au-delà des raisons économiques et écologiques, le passage au végétarisme va faire partie d’une nouvelle phase de notre évolution. La science nous prouve en effet un peu plus chaque jour que, contrairement à ce que nous avons longtemps prétendu, les animaux que nous exploitons sont des êtres sensibles, intelligents et sociaux. Dès lors, avons-nous encore le droit de les manger ? Le développement de l’éthique animale nous oblige aujourd’hui à reconsidérer nos devoirs vis-à-vis des autres espèces.
Aymeric Caron a mené l’enquête pour décrire, avec verve et humour, tous les aspects de notre étrange rapport à la viande. Pourquoi les chats et les chiens ont-ils un palace qui leur est dédié au Canada alors qu’en Chine ils peuvent finir au fond d’une casserole ? Pourquoi avons-nous choisi de manger en priorité des cochons, des poulets et des bœufs ? Comment ces animaux de consommation sont-ils produits ? Pourquoi Bill Clinton, Carl Lewis et Bryan Adams ont-ils décidé d’arrêter la viande ? Les végétariens vivent-ils vraiment plus longtemps que les carnivores ? Comment peut-on remplacer les protéines animales ?

Lui-même végétarien depuis plus de vingt ans, Aymeric Caron nous fait partager son expérience. Se gardant de tout prosélytisme et refusant les catéchismes de tout bord, il nous explique de manière limpide pourquoi, un jour, la viande disparaîtra.

Son ouvrage est d’ailleurs découpé en 8 chapitres qui sont autant d’arguments plaidant pour la fin proche et nécessaire de la consommation mondiale de viande :
raison n°1 : Parce que la viande détruit la planète
raison n°2 : Parce que nous sommes incohérents avec les animaux
raison n°3 : Parce que l’on assume pas la mort de l’animal que l’on mange
raison n°4 : Parce que l’amour de la viande est culturel, pas naturel
raison n°5 : Parce que nous n’avons pas besoin de viande pour vivre
raison n°6 : Parce que les animaux que nous mangeons nous ressemblent
raison n°7 : Parce que la morale nous commande d’arrêter la viande
raison n°8 : Parce que le végétarisme est moderne depuis des millénaires

Une enquête bien ficelée, qui se lit facilement. On y apprend plein de choses. Pour (jeunes) adultes, végétariens ou pas, novices sur la question de la viande ou pas.

« No Steak », Aymeric Caron,éd. Fayard, 2013. 19€

Un commentaire sur “No Steak”

  1. [...] ouvrages : – « Bidoche : l’industrie de la viande menace le monde » – « No Steak » – « Faut-il être végétarien pour la santé et la planète ? » – « Le marché de la faim » [...]

Laisser une réponse