Dans les bois, avec mes élèvesReportages

18 novembre 2013

Le projet BOSQUETS invite élèves et enseignants à mettre leur nez dehors, en toute saison, dans les bois, une forêt ou un simple petit bosquet proche de l’école. Dominique Mouton, enseignante à Nivelles, y a participé avec ses élèves de 4ème primaire. Elle témoigne.

BOSQUETS est un acronyme : Les Bois Ouvrent les Sens et Questionnent les Enfants en Toutes Saisons. Ce projet est proposé aux classes de maternelle et primaire par l’association GoodPlanet Belgium. Le volet « classe d’immersion » consiste à mettre en place un cadre et un espace pour apprendre et se détendre dans les bois. Les sorties s’organisent une demi journée par mois, dont 5 accompagnées par un collaborateur éducatif de GoodPlanet. BOSQUETS propose aussi une « approche ponctuelle » avec une seule sortie sur l’année, sorte de version light qui vise à donner l’envie d’aller plus loin. Par ailleurs, un site internet propose des activités afin d’investir en toute saison un bois, une forêt ou un simple petit bosquet proche de l’école comme un lieu d’apprentissage. Un véritable tremplin pour oser sortir avec ses élèves !

Dès la première minute de la rencontre avec la classe (23 élèves de 4ème primaire), Céline Henriet de l’asbl GoodPlanet Belgium, à l’initiative du projet, exposa son objectif aux enfants : « Nous nous rendons au bois. Je veux montrer à votre madame qu’il y a moyen de donner cours ailleurs que dans la classe ; êtes-vous d’accord de tenter cette expérience, de lui prouver qu’il est possible d’apprendre, à l’extérieur ? » Evidemment, tous répondirent affirmativement !

Quand je constate les traits tirés et le teint pâle de certains enfants ainsi que le fait que ces jeunes citadins sont souvent complètement coupés de la nature, à part pendant la semaine de classes vertes qui leur est proposée une fois… tous les 2 ans, je suis donc heureuse de pouvoir participer à cette demi-journée d’animation, dehors.

Nous nous sommes donc mis en route vers ce fameux bois, par le sentier des chambourées ( jonquilles en wallon). Le temps n’était pas avec nous : les hautes herbes du sentier ont mouillé les chaussures et des pantalons des enfants qui ouvraient le chemin…mais… « Pluie du matin n’arrête pas les pèlerins. » Quelle joie déjà de voir les enfants heureux de cheminer sur ce sentier serpentant le long d’un étang, de couper à travers champs et d’entrer dans le bois par une entrée inhabituelle!

Sur place, dans la forêt, le décor fut planté rapidement par Céline : un matériel aisément transportable dans son sac à dos ainsi qu’une chouette idée de départ sous forme d’un grand jeu et nous voilà partis pour une heure et demie d’activités et… six leçons ! Orthographe ( un vrai plaisir d’écrire des mots avec des feuilles, des branches ou de la terre), quelques problèmes de périmètre qui ont été résolus en manipulant quelques baguettes et la petite latte fournie par Tetra Pak, le sponsor de l’opération, un savoir-écouter qui nous plongea dans un conte bien adapté à l’endroit, un peu de gymnastique (pour se réchauffer!), une leçon de sciences sur les différentes essences d’arbres de nos forêts et une leçon de musique au cours de laquelle les enfants devaient créer 5 sons différents avec des éléments naturels.
De plus, toutes les compétences travaillées étaient en accord parfait avec notre programme et chaque activité était évaluée (avec un bulletin nature à la clé !) !

Les enfants, Céline et moi sommes rentrés trempés, crottés mais joyeux, enthousiastes et tous persuadés qu’on apprend très bien hors les murs. J’ai réitéré une autre fois l’expérience dans le jardin de l’école, plus rapidement accessible que le bois, avec le même sentiment de bien-être, tant au niveau de l’apprentissage en tant que tel, qu’au niveau de la coopération et de la joie d’être dehors pour exercer des compétences ou pour apprendre, ensemble.

En fin d’année, les élèves de la classe de 4ème année, qui avaient vraiment apprécié cette activité ont organisé à leur tour l’excursion de trois classes de 2ème primaire, en leur proposant des ateliers adaptés. L’après-midi plaisir fut consacrée à la construction de cabanes, plus originales les unes que les autres.

Cette expérience m’a semblé tellement riche que je l’ai partagée avec les enseignants dans les Suggestions pédagogiques qui accompagnent cette année le n°3 de la revue Bonjour (éd. Averbode). Je ne peux vous donner qu’un conseil : osez cette expérience ! Sortez de votre classe et vivez les classes « vertes » plusieurs fois par an !

Rendez-vous sur le site www.bosquets.be pour y prendre des idées ou pour partager vos expériences !

Dominique Mouton, enseignante à l’école primaire Enfant-Jésus de Nivelles
Article (ici publié dans son intégralité) réalisé dans le cadre du dossier Dehors! Apprendre dans la nature, de Symbioses, n°100, hiver 2013

En savoir plus :

GoodPlanet Belgium : Céline Henriet – 02 893 08 08 – www.bosquets.bewww.goodplanet.be

Laisser une réponse