Mariage Zéro DéchetFocus

26 novembre 2019
Allier mariage et écologie, c’est possible ! Caroline Radermecker l’a testé en organisant son mariage Zéro Déchet. Elle en parle.

Des moyens pour parvenir à un mariage « green », cela existe. C’est le cas de Caroline Radermecker, mariée depuis deux ans, qui a fait ce choix. Cela a été une évidence pour elle dont les efforts pour la planète s’intensifiaient chaque jour. Son portefeuille l’a également remercié car comme elle aime le répéter : « Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent je trouve que les initiatives « écolos » sont très souvent des initiatives « économes » aussi ». A l’heure actuelle, Caroline en parle comme si c’était hier et ne regrette absolument rien.

Maitre-mot : récupération

Un mariage Zéro Déchet inclut nécessairement récupération et deuxième main. Ce fut une évidence, pour Caroline, écologiste engagée, depuis un bon bout de temps maintenant : «99% des choses que j’ai utilisées sont de la récupération. J’ai commencé à chiner des objets, de la décoration un peu partout et sur les réseaux sociaux également. J’ai par exemple fait refondre des bouts de chandelles et de vieilles bougies que j’ai trouvé et fait couler dans de petits pots en verre pour en faire des nouvelles bougies. »

Qui dit mariage dit alliance. Quoi de plus sentimental et romantique qu’un bijou de famille à récupérer ? Caroline n’y a pas réfléchit à deux fois : « Nous avons fabriqué les alliances à partir d’or que l’on n’utilisait plus ; bijoux de famille, bijoux démodés ou trop petits. On aimait le concept du sur-mesure avec également comme valeur ajoutée la symbolique de ces bijoux qui ne nous quittent plus. »
Depuis toujours l’or est convoité mais est-il éthique pour autant ? En 2018, la production d’or a été évaluée à plus de 3 277 000 kg. Une production lourde de conséquences environnementales et sociales : l’utilisation de produits toxiques, les conditions désastreuses pour les travailleurs miniers, le transport de cet or dans nos pays, etc.

« Je n’y serais pas parvenue seule »

Il peut être difficile de se lancer dans un mariage où chaque chose, du moins un maximum, doit être pensée et recrée par nos mains. Si Caroline s’est beaucoup inspirée dans un premier temps, des réseaux sociaux, la réalisation de toutes ces idées était une tout autre histoire. Elle a pu compter sur l’aide de son mari mais aussi de sa famille et de ses ami·es. « Ils ont petit à petit commencé à se prendre au jeu. Tout le monde semblait heureux de nous avoir donné un coup de main et d’avoir fait du tri dans ses armoires. »
La préparation d’un tel mariage nécessite de mettre la main à la pâte, c’est donc une occasion de plus de resserrer les liens et de passer de bons moments en créant des souvenirs qui resteront à jamais gravés dans les mémoires. Pour Caroline c’est tout simplement essentiel : « Se lancer dans des projets un peu fous où tout n’est que récup’, imagination et surtout entraide, cela réveille la créativité et permet de passer du temps avec les gens que vous aimez et être ainsi inondé d’amour à la fin de la journée. »

Créativité au rendez-vous

Un mariage ZD est loin d’être banal. Bien évidemment, pour certains, rester dans la simplicité est préférable mais pour d’autres, marquer le coup tout en étant créatif est encore mieux. Par exemple, pour l’envoi des invitations, Caroline s’est pas contentée d’informer son petit monde en utilisant du papier recyclé ou en envoyant un petit mail. Elle et son mari ont opté pour un faire-part en papier ensemencé. Le papier ensemencé ou papier fleur, est biodégradable et zéro déchet : il peut être planté dans la terre et les petites graines qu’il contient donneront des fleurs au bout de quelques semaines.

Parents de deux enfants, Caroline et son mari ont voulu encore aller plus loin. Elle raconte : « Comme nous avons deux enfants et que la plupart de nos amis en ont aussi, j’ai acheté une vieille caravane à rénover pour en faire un coin allaitement, détente et sieste pour les enfants. On a nommé cette caravane la caravan’à dodo. »

Caroline n’est pas prête d’oublier cette journée. Comme quoi, être écologique et Zéro Déchet ne rime pas forcément avec contraintes. Pour des évènements tels que mariages, baptême ou autre, on peut vite se retrouver dans une tournure pour le moins originale, inoubliable et surtout en accord avec ses valeurs.

Safia Choujaâ

Source :

https://www.planetoscope.com/matieres-premieres/162-production-mondiale-d-or.html

Laisser une réponse