Glossaire S /2

Salinisation

Aucun commentaire »

Salinisation : augmentation de la teneur en sel d’un sol, d’une eau Sylviculture : exploitation rationelle des arbres, des bois et des forêts. Ensemble de techniques et de sciences comprenant le reboisement, l’entretien des sols, l’ensemancement, etc.


Sans abri

2 commentaires »

Sans abri : Est considéré comme sans abri celui qui vit dans la rue, dans un immeuble squatté, dans une maison d’accueil, chez une personne qui l’héberge provisoirement, en prison, dans une communauté pour sans-abri.


Sécurité alimentaire

1 commentaire »

Sécurité alimentaire : Accès de la population d’un pays ou d’une région à une nourriture à tout moment accessible et de manière durable, en quantité et qualité suffisantes, culturellement acceptable.


Seuils de pauvreté

2 commentaires »

Quand il s’agit de mesurer la pauvreté, les experts ont fréquemment recours à deux types de seuils : seuil absolu de pauvreté ou seuil relatif de pauvreté.


Le seuil absolu de pauvreté

Lors du Sommet sur le Développement Durable de Johannesburg, les Grands de la Planète s’accordaient pour faire diminuer de moitié le nombre de pauvres à l’horizon 2015. On désignait par là toute personne vivant avec moins d’1 $ par jour, le seuil de pauvreté extrême fixé par la Banque mondiale. Il est notamment appliqué aux pays en voie de développement, comme équivalent d’un budget de survie minimum : se nourrir, boire une eau potable, se loger. Pour ce type d’indicateur de pauvreté, on parle de « seuil absolu » ; en effet, il est identique pour tous les pays et ne tient pas compte des autres revenus dans le pays concerné. Certains pays riches ont également recours à un seuil absolu pour définir la pauvreté dans leur population. C’est notamment le cas des Etats-Unis où ce seuil est mesuré à partir du prix d’un panier de biens et de services sensés représenter le minimum vital (américain). Un seuil souvent critiqué par les défenseurs des droits sociaux qui lui reprochent d’être sous-estimé par rapport au coût réel de la vie et de plus en plus éloigné du niveau de vie moyen des Américains.


Le seuil relatif de pauvreté

Les seuils absolus présentent toutefois des inconvénients pour identifier la pauvreté dans les pays industrialisés. La satisfaction d’un même besoin y nécessite en effet des ressources très variables selon l’époque et le lieu où l’on vit. Par ailleurs, dans ces contrées, la pauvreté dépasse largement le seul fait d’accéder ou non aux besoins essentiels (alimentation, habillement, logement, santé). En Belgique par exemple, rares sont les personnes qui souffrent de la faim ; pourtant, le nombre de laissés-pour-compte est de taille. Chez nous, on va donc plutôt considérer que quelqu’un est pauvre lorsqu’il est exclu des ressources, chances et sources de bien-être qui sont facilement à la portée des autres. Du coup, pour délimiter cette « frontière » de l’exclusion, on va se baser sur « un seuil de pauvreté relatif » calculé en fonction du niveau de vie moyen dans une société donnée. Ainsi procède l’Union européenne avec un seuil relatif qui correspond à la moitié du revenu moyen dans le pays membre concerné. Ceux qui disposent de revenus inférieurs sont alors considérés comme pauvres. Ce mode de définition a l’avantage de mettre le doigt sur les inégalités sociales.


Sida

4 commentaires »

Sida : Chaque minute, six jeunes de moins de 25 ans sont contaminés par le virus du sida. Chaque jour, ce même virus tue 8000 personnes. En 2002, il a fait 3,1 millions de victimes, soit 100 000 de plus qu’en 2001. Les malades sont des hommes, des femmes, des enfants de tous les pays, mais essentiellement d’Afrique sub-saharienne : 2,4 millions de victimes proviennent de cette région. L’épidémie ne cesse de s’étendre, au point de toucher maintenant 42 millions de personnes à travers le monde.
En fait, de nombreuses rumeurs et une mauvaise connaissance du virus subsistent. Selon une enquête de l’ONU, dans 39 pays d’Afrique, d’Asie, d’Amérique latine et des Caraïbes, un quart des personnes interrogées pensent que le sida est rarement mortel et un tiers des femmes ne connaît pas de moyens pour se protéger du virus. Dans un bidonville de Johannesburg, comme dans beaucoup d’autres coins du monde, on rencontre encore des hommes qui croient qu’avoir des rapports sexuels avec une vierge a des vertus curatives…


Sommet de la Terre (Rio)

1 commentaire »

Conférence des Nations Unies sur l’environnement et le développement qui s’est tenue à Rio de Janeiro (Brésil) en juin 1992. Ce Sommet de la Terre (ou Sommet de Rio) réunira plus de 170 pays, dont 108 chefs d’Etats, ainsi que des représentants d’organisations non gouvernementales et d’entreprises. Une véritable prise de conscience collective vis-à-vis des enjeux du développement durable va s’opérer et plusieurs textes verront le jour, tels que la Déclaration de Rio, l’Agenda 21 ou encore la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques.


Sommet de la Terre II (Johannesburg)

Aucun commentaire »

Sommet mondial sur le développement durable de Johannesburg (Afrique du Sud) qui a eu lieu en août-septembre 2002. Plus communément appelé Sommet de la Terre II ou Sommet de Rio + 10 (10 ans après le Sommet de Rio). Cette nouvelle réunion entre chefs d’Etat ou leurs représentants en provenance de près de 200 pays a également accueilli des milliers d’autres participants (ONG, entreprises,…). Le Sommet de la Terre II avait pour but de dépasser le stade initial des bonnes intentions par des engagements chiffrés et datés. D’autant que le bilan, 10 ans après le Sommet de Rio, était loin d’être positif. Lors du Sommet de la Terre II, un Plan d’action en 152 points fut adopté afin de lutter contre la pauvreté et de protéger les ressources naturelles de la planète. Un plan insuffisamment contraignant aux yeux des ONG.


Source d’énergie renouvelable

Aucun commentaire »

Source d’énergie renouvelable : Toute source d’énergie, autre que les combustibles fossiles et la fission nucléaire, dont la consommation ne limite pas son utilisation future. Selon la définition adoptée au Parlement européen en 2001, il s’agit de l’énergie éolienne, solaire, géothermique, houlomotrice, marémotrice et hydroélectrique, de la biomasse, des gaz de décharge, des gaz des stations d’épuration d’eaux usées et du biogaz.


Sous-nutrition

5 commentaires »

Sous-nutrition : état pathologique d’une personne qui est insuffisamment nourrie, qui consomme des quantités insuffisantes d’aliments nécessaires pour satisfaire ses besoins en énergie ou en éléments nutritifs du corps.


Souvertaineté alimentaire

Aucun commentaire »

Souvertaineté alimentaire : Liberté dont disposent les Etats et les populations à définir leur politique alimentaire et agricole.


Stress hydrique

Aucun commentaire »

Stress hydrique : lorsque la consommation en eau dépasse de 40% l’eau disponible.


Suralimentation

Aucun commentaire »

Suralimentation : état pathologique d’une personne qui bénéficie d’un apport alimentaire excessif ou déséquilibré durant une longue période. Cet apport dépasse les besoins en énergie ou en éléments nutritifs du corps.


Surendettement

Aucun commentaire »

Surendettement : Une personne est surendettée quand elle n’est pas en état, de manière durable, de payer ses dettes. Celles-ci peuvent être de natures diverses : crédits à la consommation, loyers, factures d’énergie, notes d’hôpital


Système d’Echanges Locaux

7 commentaires »

Système d’Echanges Locaux (SEL) : LETS en anglais (Local Exchange Trading System). Un SEL regroupe de 30 à 600 personnes prêtes à échanger des services, des savoirs, des biens (cours, maison, bricolage…). Le SEL est régulé grâce à une unité de mesure intermédiaire qui donne l’occasion d’expérimenter concrètement d’autres types de relation par rapport au travail, l’argent…
(voir le site collaboratif SEL’idaire et « l’encyclopédie pratique traitant des techniques alternatives de vie » Ekopédia)