Thèmes & focus Focus Covid-19

« Ne pas croire au retour à la normale est source de mal-être »Clés pour comprendre

Publié le Mardi 30 mars 2021 | Aucun commentaire »

Trois cents soixante-cinq jours que nos vies, professionnelles et privées, se sont vues chamboulées. Faire de l’éducation à l’environnement à distance, dans l’incertitude, mène-t-il à l’épuisement ? Comment garder le cap ? Le Réseau Idée (Information et Diffusion en éducation à l’environnement) a interrogé Vincent Wattelet. Eco-psychologue, actif dans plusieurs mouvements liés à la transition intérieure, il a également accompagné de nombreuses associations dans leurs dynamiques et leur gouvernance.

suite »


Les candidats réfugiés : ces autres oubliésClés pour comprendre

Publié le Lundi 8 mars 2021 | Aucun commentaire »

Comme elles semblent loin ces images de migrants entassés au Parc Maximilien, en plein cœur de Bruxelles : les premières datent d’il y a cinq ans. Pourtant, aujourd’hui, le sort des candidats à l’exil ne s’est pas amélioré, entre Brexit, Covid, crise européenne de l’accueil, etc. Y a-t-il une lueur d’espoir pour eux ?

suite »


« Ne pas parler d’effondrement à nos publics, c’est participer à un déni global »Clés pour comprendreFocus

Publié le Vendredi 31 juillet 2020 | Aucun commentaire »

Anouck Barthelemy est formatrice au sein de l’association liégeoise Education Environnement. Au cours de ses formations, elle croise philosophie et rapport à la nature. En pleine crise Covid-19, elle laisse gambader son regard sur les discours effondristes, soulignant la nécessité d’aborder les crises environnementales avec les publics rencontrés en animation et en formation. Pour elle, « le récit qui est à changer est le récit du rapport de l’Homme au vivant ».

suite »


Quel après pour le monde ralenti?Clés pour comprendre

Publié le Vendredi 24 juillet 2020 | Aucun commentaire »

Comment émerger différents, après cette longue mise en veille ? Les dirigeants oseront-ils encore proposer les vieilles recettes de l’austérité, celles qui ont précipité de plus en plus de personnes dans la précarité ? Deux options se présenteront sans doute et certains les pensent aujourd’hui : le totalitarisme ou l’accentuation (le retour) aux solidarités, à la proximité, au local. Il faudra se mobiliser, agir, se positionner, raffermir les ventres mous ; ceux qui ne crient pas encore « famine » étaient loin d’imaginer que le système qu’ils soutenaient avec confiance, se retournerait contre eux, un jour ou l’autre…

suite »