Déjouez la pub au quotidienFocusGestes pratiques

9 avril 2008

dejouer-pubComprendre la pub et décoder son mécanisme de fonctionnement est une des manières de s’en prémunir, mais ce n’est pas la seule! Voici une série de trucs et d’actions simples, pour diminuer la pression publicitaire, poser des actes de résistance visible, refuser de véhiculer soi-même la publicité et renvoyer la balle aux publicitaires.

Contrôler sa boîte aux lettres et son courrier

- N’ouvrez pas les courriers publicitaires adressés. Renvoyez-les à l’expéditeur, après avoir barré votre nom et inscrit « Courrier non sollicité » ainsi que « Retour à l’expéditeur ».
- Placez sur votre boîte aux lettres un autocollant anti-pub. Disponible à Bruxelles auprès de Bruxelles-Environnement (02 775 75 75 – www.ibgebim.be) et en Wallonie via la DGRNE (081 33 50 50 – http://stoppub.wallonie.be)
- Lorsque vous déménagez, cochez, à la Poste, la case « n’informez pas les expéditeurs de ma nouvelle adresse » et ne souscrivez pas à « Do my move », service de la poste qui envoie votre nouvelle adresse à une centaine d’entreprises.
- S’inscrire à la liste Robinson (www.robinson.be) permet de ne plus recevoir de sollicitations commerciales à son nom.

Ne pas se transformer en porte-pub

- Les fabricants de vêtements adorent afficher leur marque en grand sur leurs produits afin de transformer les gens en hommes-sandwich. Évitez ce genre de vêtements, ou, si possible, ôtez la marque trop visible.
- Optez pour du matériel scolaire neutre, p.ex. en recouvrant classeurs et cahiers de dessins ou de photos choisies par les enfants de manière à ce que leur matériel soit plus « cool » que le banal « porte-pub » des autres.
- Pour dévier l’usage publicitaire d’emballages de produits alimentaires, particulièrement ceux qui ornent la table (céréales, choco, etc.), stockez les denrées dans des bocaux recyclés ou maquillez l’étiquette et privilégiez des produits non « porte-pub ».
- Évitez de vous promener avec des sacs publicitaires. Prenez l’habitude de les retourner et même d’écrire dessus « No Logo » ou « Sans pub, c’est mieux ».
- Retournez les sous-mains publicitaires dans les restaurants, ce qui permet aussi de signaler au restaurateur votre refus de voir de la pub dans son établissement. 

- Refusez les papiers publicitaires distribués en rue.

Surveiller son langage, éviter les noms des marques !

N’utilisez pas les noms de marques quand des noms communs existent. Préférez « je vais au supermarché » (ou mieux : « je vais au commerce de proximité »), « stylo-bille », « couches (culottes) », « mouchoir en papier »…

Couper le son de la télé, de la radio et choisir ses médias

- Lors des pages de pub à la télé ou à la radio, coupez le son ou zappez sur une autre chaîne, un CD…
- Méfiez-vous de la presse dite « gratuite ».

Réagir à une campagne choquante

Pour réagir à une campagne publicitaire particulièrement choquante, adressez-vous à la Direction Générale Contrôle et Médiation du Service Public Fédéral « Economie » (02 277 54 85 – http://mineco.fgov.be). Pour les publicités audiovisuelles, il est également possible de contacter le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (02 349 58 80 – www.csa.be). Prenez note des circonstances précises (lieu, date, support) et faites appel à l’expertise d’une association. Ces démarches prennent du temps, patience donc…

Protéger son courriel des spams

- Ne mettez pas votre e-mail en clair sur un site internet ou remplacez le @ par (à) ou (at).
- Évitez de donner votre e-mail lorsqu’un site vous le demande. Si c’est obligatoire, allez sur MyTrashMail.com pour créer une e-mail temporaire.
- Ne pas ouvrir un « pourriel » (spam), ni y répondre.
- N’utilisez pas un fournisseur d’adresse email gratuite qui vous inonde de pub, vous et vos destinataires. Il existe des solutions sans aucune pub, par ex. www.no-log.org

Éviter la pub sur le web

- De nombreux sites internet affichent des bandeaux publicitaires, s’affichant parfois en plein milieu de l’écran. Pour vous en débarrasser, utilisez des logiciels anti-popup, disponibles pour la plupart des navigateurs (l’extension « Adblock Plus » pour les utilisateurs de Mozilla/Firefox). Ou optez pour la méthode proposée par Respire sur www.respire-asbl.be
- Avec Internet, les spécialistes du marketing ont trouvé le moyen rêvé pour toucher les jeunes. Infos et ressources pédagogiques pour les éducateurs sur www.saferinternet.be et www.media-awareness.ca

Enfin, face à la pub, gardez constamment à l’esprit l’influence qu’elle exerce inconsciemment sur chacun d’entre nous et interrogez-vous… Avez-vous vraiment besoin de tel produit ? Soyez attentif à tout ce qui est « oublié » dans le message publicitaire, aux conséquences sociales et environnementales de la fabrication et de l’utilisation du produit. Expliquez aux enfants ce qui se cache derrière une publicité…

Joëlle van den Berg

Article publié dans Symbioses (dossier « La publicité en questions » – n°77), le magazine d’Education relative à l’Environnement du Réseau IDée

Pour en savoir plus :

16 commentaires sur “Déjouez la pub au quotidien”

  1. David dit :

    Que faire contre les coups de fil quasi-journaliers pour vendre du vin, des livres, des meubles…. ???

    Je suis inscrit sur la liste Robinson depuis plus d’un an, et les coups de fil continuent à pleuvoir…

    On m’a expliqué que si le call-center se trouve à l’étranger, il n’est pas tenu de respecter la liste Robinson, est-ce exact ?

  2. Dimitri dit :

     » On m’a expliqué que si le call-center se trouve à l’étranger, il n’est pas tenu de respecter la liste Robinson, est-ce exact ?  »

    D’après les informations disponibles sur Robinon, seules les entreprises membres de l’ABMD (Association Belge du Marketing Direct) sont tenues de retirer de leur listings commerciaux les coordonnées reprises dans la liste Robinson. Il n’est donc malheureusement même pas nécessaire que le call-center soit à l’étranger pour outrepasser le système. Si le call-center est lié à une entreprise membre de l’ABMD, par contre, je pense que vous devriez contacter l’ABMD pour signaler cet abus…

    A savoir également : Si vous avez expressément donné votre autorisation de vous contacter (une petite croix oubliée sur un formulaire… ?), une entreprise membre ou pas de l’ABMD peut toujours vous contacter… Il faut alors faire une demande de désinscription auprès du service client de l’entreprise. Plus d’infos :
    http://robinsonlist.emmhost.com/faq_fr.htm

    Pour info sur l’ABMD :
     » L’Association Belge du Marketing Direct (ABMD) rassemble plus de 450 entreprises qui fournissent ou utilisent des services en marketing direct dans le but de renforcer la confiance du consommateur et de garantir le professionnalisme du secteur.  »
    Trouvé sur : http://www.becommerce.be/index.php?id=36&news_id=138

    J’ajouterais que pour éviter de figurer dans les listings commerciaux, il faut éviter également de participer aux concours que l’on trouve parfois sur certains produits (genre « Gagnez un lecteur mp3 avec Loco Cola… »). Ces concours ne sont qu’un moyen supplémentaire mis en place pour récolter des données sur les consommateurs… Les systèmes de fidélisation (Carte de fidélité,…) ne m’inspirent pas plus confiance… Personnellement, je préfère dire qui je suis à l’épicier du coin qu’à une entreprise via ces « alléchantes » invitations… ;-)

  3. Céline dit :

    Les Equipes Populaires viennent de lancer une nouvelle campagne au sujet du démarchage téléphonique: « La pub? Je débranche! » Au programme: des infos sur le démarchage téléphonique, une pétition pour que nos choix et nos espaces de vie soient mieux respectés, un sondage express, etc.
    http://www.cerveaupasavendre.be/-La-pub-Je-debranche-Demarchage-

  4. Gilbert dit :

    vos attitudes « anti pubs » dans les boites démontrent bien une atitude « bobo » vous etes des privilégiés qui ne devez pas gagner votre vie en distribuant des pubs, et vous vous en foutez bien de ce que cela peut avoir comme répercussion sur l’emploi

  5. Bobo dit :

    Bonjour Gilbert,

    Je ne suis pas du tout d’accord avec votre propos.
    Ne pas vouloir recevoir de pub débile chez soi, surtout lorsque l’on a un autocollant « antipub » sur sa boîte ne veut pas du tout dire que l’on se moque de l’emploi, et de l’emploi des distributeurs de pub en particulier.
    Avec le type de raisonnement que vous tenez, on justifie à peu près n’importe quoi. Par exemple : si on arrêtait les dealers de drogue, toute une partie de l’économie serait ralentie parce qu’elle est alimentée par l’argent des dealers, du coup on perdrait des emplois et en plus la société serait plus violente parce que les drogués en manque deviendraient violents. Si on arrêtait de fabriquer des armes en Belgique, on perdrait des centaines d’emplois et de toute façon d’autres vendraient quand même des armes. Sauf que la drogue et les armes tuent des millions de personnes. Ce genre d’argument n’est vraiment pas bon.

    Le travail ne justifie pas n’importe quoi. Il est possible de créer de l’emploi de qualité (les distributeurs de pub sont très très mal payés) et de l’emploi qui a du sens. Ce que la plupart des « antipub » disent par exemple, c’est qu’au lieu de faire de la pub on pourrait faire des écoles, qu’au lieu de faire des armes, on pourrait faire de l’agriculture biologique (qui elle crée énormément d’emploi de qualité), au lieu de faire des voitures on pourrait faire des vélos et des trams, etc.

    Maintenant c’est la crise économique. On fait quoi ? On continue sur notre lancée ? On essaye de « relancer la machine » ? Qui peut croire que ça va marcher, alors que c’est justement cette machine qui a créé la crise économique ?
    Il est clair que l’on doit prendre une autre direction, changer de recette. Ca veut dire qu’il y a des nouveaux métiers qui vont apparaître et d’anciens métiers qui vont disparaître, que des équilibres vont changer, que des secteurs économiques vont diminuer et d’autres augmenter etc.

    La pub c’est une crasse, et d’ailleurs elle détruit de l’emploi plutôt qu’elle n’en crée, parce qu’elle favorise surtout les plus grandes entreprises qui mettent une pression incroyable sur le monde du travail. Donc virons la pub, et mettons la pression sur les élus pour qu’ils créent de l’emploi dans les secteurs d’avenir.

    Bien à vous,

    Un bobo qui en a marre des arguments bofbof

  6. Gilbert dit :

    Bonjour

    evidemment que vous n’etes pas d’accord puisque c’est un peu votre fond de commerce , mais de maniére concrete, au lieu de « il faudrait… » vous proposez quoi aux dsirtibuteurs de pubs, dont aucuns ne fait ca par plaisir mais par necessité economique, de milliers de personnes peu qualifiées en Belgiques ont de l’argent grace à ca, il serait d’ailleurs intèressant que vous nous disiez ce que vous faites comme boulot et combien vous gagnez, ce qui devrait je pense relativiser vos propos !

    A vos « arguments » sur la vente d’armes de de drogues je pourrauis vous répondre à quoi bon avoir des milliers de caissiéres dans les grand magasins qui viennent polluer alors qu’on pourrait facilement utiliser le self scaning, à quoi bon ramassez les poubelles avec des camions qui pollues, ca incite les gens à produire !

    c’est surement un hasard si les « antis » sont dans le camps des privilégiés !

    et pour qq qui ne veut pas de pubs vous semblez bien au courant des gens qui utilisent ce mode distribution !!

    bon la dessus je vais aller bosser dans le pluie, je ne pense pas que vous paierez mes factures pour moi !

  7. Bobo dit :

    Bonjour,

    « C’est un peu votre fond de commerce » : je précise que je ne travaille par pour « Monde qui bouge » qui d’ailleurs ne s’occupe pas seulement de publicité comme vous l’aurez constaté sur ce site. Je suis un militant publiphobe, je n’ai rien à vendre, et mes activités me coûtent de l’argent et ne m’en font pas gagner.

    Et vous, que proposez-vous aux distributeurs de pub qui comme vous le dite ne le font pas par plaisir mais par nécessité ? Pas de proposition ? Juste continuer comme ça, alors que la crise économique va immanquablement se payer cher dans ce secteur notamment ?
    Je n’ai pas de solution miracle et je pense qu’une réorientation en profondeur de notre économie est nécessaire: que l’on arrête de mettre de l’argent dans les activités qui ne sont pas bonnes pour les gens et la nature et que l’on mette de l’argent dans les activités qui sont soutenables et qui améliorent effectivement la qualité de vie et les relations humaines, notamment en réduisant les inégalités sociales. Une chose est certaine : vu la quantité incroyable de richesses produites en Belgique, il devrait être tout à fait possible que chacun ait un travail décent, correctement rémunéré. Ca suppose une meilleure répartition des richesses et d’autres politiques.

    C’est étrange que vous postiez des messages sur « Monde qui bouge » pour que rien ne bouge, alors que vous semblez vouloir que la situation des distributeurs de pub s’améliore. A mon avis il vaudrait mieux écrire aux grandes surfaces, aux agences de pub et aux élus.

    Ca n’est pas d’un coup de baguette magique que l’on va régler ça, mais si on veut que le monde bouge, il va bien falloir nous organiser autrement.
    Ca commence donc par envisager les choses différemment.

    Justement, si quand il est question de voir les choses autrement vous dites que c’est « bobo » je ne vois vraiment pas comment vous allez vous y prendre : c’est l’immobilisme garanti.

    Par exemple lorsque vous dites que ne pas vouloir de pub dans sa boîte c’est « bobo » parce que c’est se foutre des effets sur l’emploi, eh bien c’est se foutre du monde.
    Je ne veux pas de pub dans ma boîte ET je ne me moque PAS du travail des distributeurs de pub (que je ne considère pas responsables de cette situation d’ailleurs). Je critique les grandes surfaces qui inondent les boîtes avec leurs pubs et je dénonce l’inaction des pouvoirs publics qui favorisent les grandes surfaces au détriment des petits commerces par exemple.

    Je n’ai pas l’impression que vos arguments à propos du travail de caissière dans les grandes surfaces et le ramassage des poubelles invalident mes remarques au sujet des armes et de la drogue.
    Bien entendu je ne pense pas qu’il serait positif de remplacer les caissières par des scans, ni qu’il faille arrêter de ramasser les poubelles pour inciter les gens à moins consommer. Dans les deux cas ce serait mauvais. Mais il y a des alternatives : par exemple soutenir les petits commerce qui font plus d’emploi que la grande distribution (et presque pas de pub) et qui sont plus « humains ». Ou encore limiter l’emballage pour limiter les déchets et arrêter d’inciter tout le monde tout le temps à acheter toujours plus en faisant de la pub, parce que ça fait trop de déchets.

    Pour relativiser mes propos : je travaille à temps-partiel dans le secteur des soins de santé et je gagne 1200 euros par mois. Je suis clairement dans le camp des privilégiés, et du coup il est normal que j’essaye de faire deux ou trois trucs qui me semblent aller dans le bon sens.
    Et vous ? (ne me dites pas que vous êtes un distributeur de pub, ma sœur n’est pas non plus Benoît 16).

    Bien à vous,

    Un bobo qui en a marre des arguments bofbof

  8. Gilbert dit :

    hé bien oui je le suis, je pourrais meme vous donner des détails qui le prouve ! moi je gagne moins que le revenu d’intégration ! donc c’est bien ce que je disais tout de suite ca relativise les choses. ( evidemment si je gagnais 1200 euros je ne ferais pas ca )
    il n’y a pas, loin de la, que les grandes surfaces qui font connaitre leurs activités de cette maniére, il ya par ex les amis politiques du Ministre qui a fait les autocollants ( notre bon ami Lutgen) pendant les élections ( he oui ) et meme les écolos !
    ce que je veux dire en venant ici ( etr rien ne prouve que je ne ‘lai pas fait vis à vis de poiliticiens) est de faire prendre conscience de l’implication que ce genre d’action peu avoir (si tout le monde le faisait, car vous n’imaginez pas j’espére que le fait de mettre un autocollant va faire disparaitre la pub en question, elle n’est juste pas dans votre boite, mais elle existe physiquement, les quantités ne changent pas à chaque autocollant, et d’ailelurs des gens changent d’avis en les enleves quand on parvient à leur expliquer)
    ce que je veux vous faire comprendre c’est que bien évidemment personne n’aime les déchets mais que le genre d’initative que vous pronez n’est pas suivies d’effet positif sur l’emplois, comme je l’ai dit les gens qui font ca n’ont pas d’autres choix, le reste ce sont des voeux pieux, oui évidemment ce serait bien que personne ne doivent le faire pour vivre mais voila c’est pas le cas et ca ne le sera jamais par contre les actions anti pubs sont elles concretes, vous diriez quoi si des actions visaient à supprimer, à long terme, votre gagne pain ?
    bien à vous

  9. bobo dit :

    Bonjour Gilbert !

    Comment allez-vous aujourd’hui ?

    Alors avant de répondre, je précise que je ne crois pas que vous soyez distributeur de pub. Mais ça n’est pas grave, c’est intéressant de discuter de la difficulté de conjuguer les revendications pour des changements à long terme et la réalité présente du monde tel qu’il est.

    On ne va pas non plus répéter les mêmes choses 50 fois, donc je tente de répondre une dernière fois à vos remarques, et de vous poser mes questions :

    - « ce que je veux vous faire comprendre c’est que bien évidemment personne n’aime les déchets mais que le genre d’initative que vous pronez n’est pas suivies d’effet positif sur l’emplois »

    Je pense qu’il faut contextualiser les choses : si on supprime une partie de la publicité toute-boîtes, c’est vrai que le nombre de postes de distributeurs de pub diminue. Mais il y a d’autres emplois qui sont créés ailleurs. Si tous les emplois qui ont disparus depuis 50 ans n’avaient pas été remplacés par d’autres emplois ailleurs, tout le monde ou presque serait au chômage ! Donc il y a une sorte de rotation dans le travail. Le problème est que maintenant on est en crise et que les emplois sont de moins en moins bons. C’est pour ça que ça ne peut pas continuer comme ça, on ne va pas dans une bonne direction, le chômage risque bien d’augmenter fortement et la qualité de l’emploi n’est pas en train de s’améliorer. Si on n’agit pas pour améliorer les choses, elles ne vont pas s’améliorer toutes seules. Cela dit je ne demanderai pas à des personnes qui sont dans une situation délicate de passer leur temps à faire des actions militantes, elles ont bien sur d’autres choses à faire (mais remarquez aussi qu’il y a de nombreuses personnes qui ne sont pas spécialement riches ou privilégiées qui n’arrêtent pas de se bouger pour améliorer les choses).

    - « comme je l’ai dit les gens qui font ca n’ont pas d’autres choix, le reste ce sont des voeux pieux, oui évidemment ce serait bien que personne ne doivent le faire pour vivre mais voila c’est pas le cas et ca ne le sera jamais »

    Comment ça, ce ne le sera jamais ? Que le monde parfait soit un vœu pieux, ça d’accord, mais que les salaires ne puissent pas être inférieurs au revenu d’intégration pour reprendre l’exemple que vous donnez, ou qu’on supprime une bonne partie de la pub pour faire de bons emplois par ailleurs, ça ne m’a pas l’air du tout irréaliste. Il y a de nombreuses expériences qui indiquent que l’on peut faire changer des choses dans le bon sens. Pas tout, pas tout le temps, mais c’est possible. D’ailleurs à notre époque il y a quelque chose de tout à fait nouveau : les trop nombreux déchets et la pollution sont en train de changer le climat. Avec ce problème c’est bien simple : soit on change la société, soit on va droit vers la catastrophe. Il est grand temps qu’on s’y mette !

    - « par contre les actions anti pubs sont elles concrètes, vous diriez quoi si des actions visaient à supprimer, à long terme, votre gagne pain ? »

    Si j’étais un distributeur de pub et que je n’avais vraiment pas d’autre choix que de faire ce travail, je ne sais pas comment je réagirais face aux autocollants antipub. Je pense que je m’en moquerai, mais allez savoir. Si j’étais payé moins que le revenu d’intégration, je m’inscrirais dans un syndicat pour en parler avec d’autres personnes dans la même situation, faire des actions et demander avec insistance au syndicat de porter plainte contre l’Etat parce que ça ne devrait pas être autorisé.

    Mais sinon, en vrai, je me pose la question suivante : vous le savez comme moi, on est en train de détruire la planète avec le changement climatique, la pollution, etc. Si on détruit la planète, il n’y aura plus de gagne pain pour personne. Donc qu’est-ce qu’on fait ? En tant que citoyen de la société, comment on s’organise ? Quelles solutions on trouve ensemble face à ce problème ? Comment fait-on pour que la société ne se dirige pas vers des inégalités économiques encore plus fortes ? Tout le monde peut avoir des idées sur ce sujet et tout le monde peut faire quelque chose, surtout ceux qui ont l’occasion de surfer sur le web.

    Bien à vous,

    Toujours un bobo qui en a marre des arguments bofbof

  10. Gilbert dit :

    On ne sera jamais d’accord
    ce que vous devez savoir c’est que les distributeurs n’ont évidemment pas de syndicat puisqu’ils sont indépendant, ou plutot sour l’égide d’un » contrat d’entreprise » et que donc leurs revenus varient avec le nombre de publicités à distribuer ( bon pas à chaque autocollant bien sur, des stats sont faites une fois par an) et meme avec précision sur certains secteurs ils sont payés ‘au poids  » des pubs à distribuer, donc moins il ya de pubs moins il ya d’argent ! ce n’est sans doute pas juste mais c’est ce genre de contrat ou vous ne signez pas, donc vous comprenez trés bien qu’on puisse tre sensible à ca.
    je ne vois pas pourquoi vous pensez que je ne suis pas distributeur, j’aimerais que vous m’expliquiez … en tout cas ce que je peux vous dire c’est que
    ce week end action nationale de dsitribution des sachets Bbat dans toutes les boites ( meme celle avec l’autocollant ) donc qq part ca sert tout de meme un peu puisque Bbat c’est bon pour la récuperation des piles…

  11. bobo dit :

    Bonjour Gilbert !

    Sait-on jamais, on devrait bien pouvoir trouver des choses qui nous rassemblent, outre celles qui nous séparent. Je soupçonne d’ailleurs que nous soyons plus proches que ce que nous pourrions penser : après tout nous vivons sur la même planète, nous respirons le même air, nous mangeons de la même terre, nous avons comme préoccupation commune d’améliorer la condition des distributeurs de pub, nous parlons la même langue, etc. Ca fait pas mal de points communs. Cela dit nous avons aussi des divergences, d’accord avec vous.

    Mais revenons à nos moutons (dernier message sur ce fil de discussion pour moi, vous comprendrez) :
    - vous pouvez de toute façon rejoindre un syndicat et faire des actions avec des syndicalistes,
    - je n’ai pas reçu de sachet Bbat, et quand bien même j’en aurai reçu vous pourriez tout autant être patron d’une boîte de pub :)

    Je vous souhaite une bonne continuation.

    « Seuls les bofs pensent que l’argument bobo est beau ».

  12. Gilbert dit :

    moi patron d’une boite de pub ? je n’y avais pas pensé, je gagnerai sans doute miuex ma vie
    mais le probléme est que je ne peux pas donner trop délément permettantde prouver que je ne suis QUE distributeur car je n’aimerais pas avoir des problémes avec « mon employeur » qui est capable d elire ceci
    si vous n’avez pas reçus be bat c’est que le distributeur à mal fait son boulot

  13. Gilbert dit :

    hé bonnes nouvelles le cpas de la commune ou je réside completera mon salaire, donc qq part chaque autocollant que vous collez, vous le payez via vos impots ! merci bcp en tout cas (((-:

  14. Gilbert dit :

    et meme si vous ne répondez plus, encore un petit message pour me faire plaisir aussi, cette semaine distribution d’une publicité de la …région wallone la meme qui fait les autocollants « antipub » imaginons que tout le monde ait mis son ptit autocollant, leur pub ne serait pas distribuée… comme quoi l’autocollant c’est surtout poutr les autres mais quand on veuit distribuer sa propre pub on est bien content que tout le monde ne l’ai pas mis, je vais d’ailleurs leur écrire à ce sujet

    ah oui le prospectus de la région wallone, est une promo pour les articles d’artisanat wallon !

  15. Gilbert dit :

    mes amis bobo ne savent déjà plus quoi répondre ? lol

    HenryDW – Belgique

    Lutgen a toujours haï le PS et été un pro-ecolo. Il soutenait les zozo d’inter-environnement de manière poussée.

    Je me souviens d’une réunion ou le cabinet Lutgen voulait imposer inter-environnement qui sont des anti-tout, nous nous sommes mis d’accord avec les syndicats et autant les représentants du patronat que ceux des syndicats ont mis un Ukase : si ces gens là sont invités, nous quittons les négociations. Un grand souvenir.

  16. Céline dit :

    Après la liste Robinson, voici un nouveau site utile pour se protéger contre les appels téléphoniques non sollicités émanant d’entreprises commerciales. Attention l’inscription ne court que sur 2 ans, donc pensez à vous réinscrire (voilà un système qui a ses limites… enfin bon, c’est mieux que rien!): http://www.ne-m-appelez-plus.be

Laisser une réponse