10 raisons de se mobiliser, encore et toujoursClés pour comprendreGestes pratiques

27 janvier 2016

Nous ne savons pas exactement où nous allons, mais nous y allons. En chemin, les causes à défendre ne manquent pas. Les progrès seront liés au nombre et à la ténacité des personnes qui se mobiliseront utilement. Pas de recettes miracles, simplement quelques raisons de vous engager…
    • Promouvoir la paix

  • L’urbanisation, les inégalités, les populismes, le sentiment d’insécurité, les extrémismes religieux, la précarité, etc. peuvent être sources de violence. Or l’aspiration à la paix est l’une des plus solidement ancrées dans les tripes de chaque être humain. La violence est révoltante. Certains s’engagent à promouvoir la paix, notamment en signant des pétitions et en promouvant des réponses pacifiques aux conflits locaux. Et vous ?

    • Lutter contre la pauvreté

  • Si la proportion de personnes vivant dans la pauvreté ou l’extrême pauvreté diminue dans le monde, leur nombre absolu se maintient. Des millions de personnes, dans les villes et les campagnes, vivent dans des conditions indignes d’êtres humains. La pauvreté, au 21e siècle, est une réalité révoltante. Certains s’engagent à en combattre tant les causes que les conséquences, en réclamant des lois qui la prennent davantage en compte, en s’investissant dans des structures d’aide à court ou long terme. Et vous ?

    • Lutter contre les inégalités de revenus

  • L’évolution des dernières décennies a profité à la classe moyenne des pays émergents et aux personnes les plus riches du monde. Elle a, par contre, peu ou pas profité aux moins riches d’Occident et aux moins riches du monde. Les inégalités se creusent entre les plus riches et les plus pauvres. Les inégalités de revenus sont une réalité révoltante. Certains s’engagent à les combattre en prônant une fiscalité redistributive ou en soutenant des projets qui corrigent cette injustice. Et vous ?

    • Lutter contre les discriminations

  • Les discriminations sont des inégalités causées par le fait qu’une personne est lésée en raison d’une caractéristique personnelle sur laquelle elle n’a pas de prise (nationalité, race, religion, orientation sexuelle, handicap, etc.). Être une femme et/ou être pauvre est une source de discriminations touchant énormément de monde. Les discriminations sont une réalité révoltante. Certains osent protester contre le harcèlement des femmes en rue ou contre des propos racistes, ou refusent inlassablement les préjugés dans le cadre du travail. Et vous ?

    • Promouvoir un modèle alternatif de développement

  • Notre société accorde une place considérable à la consommation. Certains pensent que ce mode de vie, visiblement proposé aux habitants de la planète, mène droit dans le mur. Il importe donc d’inventer des modèles qui peuvent susciter d’autres aspirations plus compatibles avec les contraintes auxquelles la planète est confrontée. L’absence de réaction à l’impasse qui nous attend tous est une réalité révoltante. Certains s’engagent à adapter, voire renouveler notre mode de vie et l’organisation de la société. Ils consomment bio ou équitable, utilisent les transports en commun, ne partent pas en vacances en avion, empruntent plutôt qu’achètent, réparent plutôt que jettent. Et vous ?

    • Favoriser la résilience

  • Le monde de demain sera globalement plus instable et des crises potentiellement plus graves s’y déclareront à un rythme plus élevé. Il est crucial de développer la capacité des gens à s’adapter à la grande variabilité du contexte dans lequel ils vivent. Les conséquences des crises à venir sur la vie des gens sont révoltantes. Certains s’engagent à ce que les êtres humains soient davantage en mesure de bien surmonter les aléas de la vie. Ils s’investissent pour un enseignement de qualité. Et vous ?

    • Favoriser l’accès effectif aux droits fondamentaux

  • Les États sont responsables de l’accès effectif de leur population à ses droits fondamentaux (alimentation, santé, enseignement, eau, etc.). Il faudrait pour cela que chacun se trouve capable de réclamer à ses pouvoirs publics qu’il en aille ainsi. Le manque de capacité des populations à revendiquer l’accès à leurs droits fondamentaux est révoltant. D’aucuns soutiennent des associations dont c’est le but, réclament des lois plus justes à leurs autorités politiques, favorisent l’éducation citoyenne partout dans le monde. Et vous ?

    • Contribuer à résoudre la question migratoire

  • Les migrations humaines posent toujours un problème considérable tout à la fois dans les pays d’origine (perte de compétences) et dans les pays de destination (absence d’accueil, xénophobie, déracinement, précarité liée à l’illégalité). Les migrations cristallisent de nombreuses atteintes à la dignité, et cela est révoltant. Certains manifestent devant les centres fermés, invitent des migrants à leur table, favorisent leur scolarité. Et vous ?

    • Lutter contre le réchauffement climatique

    Le changement climatique se manifestera par la montée des eaux, la perturbation des saisons et l’occurrence accrue de tempêtes, inondations et périodes de sécheresse. Cela aura des conséquences considérables sur la vie de millions de personnes.
    Les conséquences du changement climatique sont révoltantes. Certains utilisent les transports publics, refusent l’avion pour leurs vacances. Et vous ?

    • Protéger la nature

  • La nature est malmenée, notamment par la pollution des sols, des eaux et des airs, par les effets du réchauffement climatique et par la réduction des territoires où peut s’épanouir la vie sauvage. Au-delà des effets sur l’humanité, on ne compte plus les dégâts – parfois irréversibles – à l’environnement. Les coups portés à la nature sont révoltants. Certains s’engagent à la protéger en installant une ruche au fond du jardin, en consommant bio, en veillant à réduire ou recycler leurs déchets. Et vous ?

    Article paru dans Transitions n°107 (juin 2015), le magazine des Iles de Paix

    Laisser une réponse