Participer, dans l’actionReportages

22 mai 2018

Depuis plus de 10 ans, l’association GoodPlanet Belgium développe des projets visant à la participation et à la citoyenneté des jeunes. Une participation ancrée dans l’action.

Après un an de projets et challenges développés dans leur école autour du zéro déchet et de l’alimentation locale et de saison, élèves et enseignants de différents coins de Wallonie ont pris place, début mai, au cœur de l’hémicycle du Parlement wallon pour une séance qui leur est dédiée : l’Assemblée des jeunes wallons pour l’Environnement.

Ce type d’événements associant jeunes et élu·e·s est l’une des marques de fabrique de l’association GoodPlanet. Eprouvés depuis 2005, ces projets ont évolué avec le temps. La traditionnelle séance parlementaire et ses motions émanant des jeunes s’est muée cette année en une rencontre-débat. Un moment de dialogue plus spontané qui permet aux élèves de présenter aux élu·e·s les actions environnementales entreprises dans leur école et de leur poser des questions. « Avec le temps, nous avons constaté qu’au final nous avions peu de légitimité politique et que les propositions des jeunes avaient peu de répercussions directes même si elles participaient à un mouvement global en faveur de l’environnement, explique Coline Duchesne de GoodPlanet. Les jeunes ont besoin de sentir que leur parole est écoutée et a de la valeur. On a donc décidé d’être davantage dans le dialogue et l’écoute mutuelle. » A l’issue de cette séance du 3 mai à l’assemblée, une demande d’engagement est formulée par les jeunes auprès des élu·e·s.

La clé mobilisatrice de GoodPlanet ? L’action. « Tout au long de l’année, lors de nos interventions avec les élèves et de nos groupes de travail avec les enseignants, on propose des choses très concrètes. Les constats quant aux enjeux environnementaux sont là, donc… agissons ! Dans le concret, les jeunes et les profs sont plus motivés et efficaces. » Fleurissent alors dans les écoles des projets de collations alternatives, des journées sans déchets ou encore des repas durables à la cantine.

Ensemble, autour de l’eau

Mettre les jeunes en action pour développer leur plein potentiel, c’est aussi la formule clé privilégiée par un autre programme développé depuis une décennie par GoodPlanet : le Parlement des jeunes citoyens de l’Escaut. Ici, le projet rassemble une trentaine de jeunes de 17 à 23 ans, sur base volontaire et sur leur temps libre, dénichés pour leur participation dans des associations locales et de terrain. Ce programme transfrontalier réunit pendant plus d’un an des jeunes de Belgique, France et Pays-Bas autour des grands enjeux liés au bassin hydraulique de l’Escaut : gestion de l’eau, changements climatiques, biodiversité…

Au menu, des journées de rencontres et de visites, à l’issue desquelles les jeunes participent à une séance de la Commission internationale de l’Escaut, une instance intergouvernementale pour la gestion durable du district de l’Escaut. « Pour donner le plein potentiel aux jeunes, il faut les mettre en action, souligne Clément Magos de GoodPlanet. Débattre en séance et proposer des recommandations, c’est l’occasion d’entrer en contact avec des expert·e·s et professionnel·le·s de terrain. » L’occasion aussi pour ces jeunes de proposer leur vision de la gestion de l’eau. « Les jeunes apportent de nouvelles idées, leurs points d’interrogation et leurs rêves, souligne le secrétaire général de la Commission internationale de l’Escaut (1). C’est important pour une administration, au système très cadré et contractuel, qu’avoir une partie de rêve et de renouvellement, plus prospective, apportée par les jeunes. » Qui plus est, participer à un tel projet « ouvre des portes à l’international et des perspectives professionnelles », conclut Clément Magos.

Céline Teret
Article rédigé dans le cadre du dossier « Ecocitoyenneté : à l’école et ailleurs » de SYMBIOSES (n°118, printemps 2018), magazine d’éducation à l’environnement du Réseau IDée

Photos : GoodPlanet Belgium

(1) propos issus de la vidéo de présentation du projet disponible sur www.goodplanet.be/sjp-pjce

En savoir plus :

Laisser une réponse