Henrichamps, à deux pas de l’écoleReportages

12 octobre 2020

Des carrés potagers, trois ânes, des moutons, des poules, des ruches, une mare… Mais aussi des bancs et un tableau, des toilettes sèches et des abris en bois. Le tout sur un terrain situé à seulement 200 mètres d’une petite école de village, celle d’Henripont. Bienvenue à Henrichamps, un projet qui invite à faire école dehors. Une option salutaire en cette période Covid…

Au coeur du paisible village d’Henripont, dans le Hainaut, l’entrée d’Henrichamps s’ouvre sur un large paysage vallonné descendant jusqu’au ruisseau. En friche il y a encore un an, ce terrain de 60a s’offre une seconde vie. Il accueille désormais des carrés potagers, trois ânes, des moutons, des poules, des ruches, une mare, un four gallo-romain… Et surtout, les cris joyeux et les yeux éblouis des enfants de l’école communale d’Henripont située à 200 mètres de là.

Le propriétaire du lieu, David, un parent d’élève, passionné de jardinage et de nature, a voulu « agir à son échelle de citoyen » en rendant cet espace accessible aux écoliers. Son inspiration ? L’école du dehors, la pédagogie par la nature. L’équipe éducative a vite adhéré à la proposition. Quand elles le souhaitent, les institutrices viennent à Henrichamps avec leur classe, pour donner cours dehors, soit « à la conventionnelle » sur les bancs d’école installés sous un grand abri en bois, soit directement dans la nature environnante. David propose lui aussi des activités autour du potager et fait parfois appel à des parents ou des acteurs locaux pour partager leurs savoirs et savoir-faire en apiculture, vannerie, céramique…

Etre dehors, salutaire en période Covid

Pour la plupart des institutrices, donner cours dehors et s’appuyer sur l’environnement pour enseigner est une nouveauté, qu’elles apprivoisent petit à petit. « C’est une chance énorme de pouvoir profiter de cet espace, explique Mme Anouck, de la classe de 1ère et 2e primaires. Etre dehors, au contact de la nature, c’est très utile pour les situations mobilisatrices. On part du concret pour ensuite approfondir différentes matières, en maths, français, éveil… Les profs de citoyenneté, morale et religion ont aussi demandé à venir sur le champ. »

Afin de favoriser la pratique de la sortie nature en Belgique francophone, le collectif Tous Dehors réunit des acteurs et actrices de terrain, enseignants et enseignantes, animateurs et animatrices… Sur son site web, vous trouverez des ressources utiles pour toute personne qui souhaiterait se lancer dans l’aventure!
>> www.tousdehors.be
Et si vous êtes à la recherche d’outils inspirants (dossiers pédagogiques, albums jeunesse…), rendez-vous sur le site du Réseau IDée. Sa rubrique « outils pédagogiques » propose des recensions d’outils (tapez « dehors » comme mot-clé).
>> www.reseau-idee.be/outils-pedagogiques

Si plusieurs sorties avaient déjà eu lieu avant Covid, c’est en période de déconfinement et de retour à l’école qu’Henrichamps fut perçu par l’équipe enseignante et les parents comme particulièrement salutaire. « On a pu profiter de l’extérieur et répondre plus facilement aux mesures sanitaires qu’au sein d’une classe fermée, poursuit l’institutrice. Et en règle générale, on le constate : les enfants ont besoin de bouger, de se dépenser. Ça leur fait du bien d’être dehors. »

En cet après-midi ensoleillé de septembre, les élèves de la classe de Mme Anouck sont venus récolter potimarrons et autres courges, puis préparer une bonne soupe sous les instructions de David. Certains préfèrent gambader entre les carrés potager ou aller saluer les ânes. D’autres observent les insectes qui grouillent au sol. Chacun et chacune son rythme et ses mille et une découvertes.

Depuis peu, Henrichamps est doté d’un statut d’asbl. Son but est de promouvoir la biodiversité, le lien social, l’alimentation saine, l’autonomie alimentaire, la pédagogie par la nature et bien d’autres objectifs et thématiques proches de l’éducation à l’environnement. Auprès des enfants de l’école du village, bien entendu, mais pourquoi pas, dans le futur, auprès d’autres publics. A suivre…

Céline Teret
Photos : C. Teret / Réseau IDée

Plus d’infos :
Henrichamps asbl - www.facebook.com/asblhenrichamps

Laisser une réponse