Jeudi VeggieClés pour comprendreFocusGestes pratiques

8 septembre 2011

Il débarque à Bruxelles. Le jour « V » pour « Veggie », c’est une journée par semaine sans viande et sans poisson. Quelques explications, le plein d’idées culinaires, ainsi que des pistes pédagogiques pour aborder cette thématique.

Jeudi, jour Veggie. Après quelques villes flamandes (Gand, Hasselt..) et Eupen, au tour de Bruxelles d’inviter ses citoyens, écoles, entreprises, hôpitaux, universités, secteur de l’Horeca et toute autre collectivité à réduire leur consommation de viande et de poisson et, par extension, à faire du bien à leur santé, l’environnement et à leur portefeuille.

Manger de la viande quotidiennement fait presque partie des mœurs, pourtant il n’en a pas toujours été ainsi et les enjeux liés à la viande sont nombreux. De nos jours, l’élevage industriel permet de produire des quantités astronomiques de viandes rouges, de poulets et toutes sortes de produits transformés (laitages sucrés, plats préparés…). De même, la pêche intensive vide chaque année les océans de dizaines de millions de tonnes de poissons. Les conséquences environnementales et sociales de cette production intensive sont désastreuses. Quant aux risques sanitaires (recours aux OGM, aux antibiotiques, présence de mercure…), ils sont nombreux. Sans parler des conditions de vie des animaux et des menaces d’extinction qui pèsent sur certaines espèces de poissons.

Pour les pistes pédagogiques, voir article « Viande : pistes d’informations et outils pédagogiques » sur Mondequibouge.be

Pour que la population belge – l’une des plus grandes consommatrices de viande au monde – dispose chaque jour de son steak haché, de sa cuisse de poulet, de sa saucisse ou encore de sa charcuterie, notre pays recourt à l’importation d’aliments pour bétail, d’animaux vivants et de viande. Des terres sont dès lors mobilisées à l’étranger pour l’assiette belge au détriment de la population locale. Sans compter l’impact environnemental du transport. La moitié de l’empreinte alimentaire des Bruxellois est expliquée par leur consommation de protéines animales. Quant à l’élevage au niveau mondial, il est responsable de 18% des émissions de gaz à effet de serre et de l’occupation de 78% des terres agricoles.

La condition animale est également mise en péril dans ce système de production intensif, qui a recours à des méthodes comme l’écornage, le coupage de bec… En témoignent aussi ces documentaires où l’on voit défiler des poulets à la chaîne. Poulets qui n’auront, de toute leur vie, jamais vu la lumière du jour. Et au-delà de la menace qui pèse sur les poissons pour cause de surpêche, ce sont aussi les cétacés (dauphins, baleines), tortures et oiseaux marins qui sont pris dans les larges filets des chalutiers.

Enfin, trop de viande, ça a aussi un coût sur la santé. Nous en mangeons trop. Selon l’Office Mondial de la Santé, 75 à 100 g par jour suffisent, alors que le Belge moyen en mange trois fois plus. Enfin, consommer de la viande, ça coûte cher.

C’est pour toutes ces raisons que le Jeudi Veggi a vu le jour. Et aussi, et non des moindres, pour le plaisir des papilles gustatives, pour redécouvrir des recettes insoupçonnées et succulentes à base de légumes, de légumineuses, d’oléagineux, de graines germées, de céréales, de tofu, d’œufs… Bon appétit !

  • Plus d’infos sur le Jeudi Veggi, via le site www.jeudiveggie.be
    Vous y trouverez aussi de nombreuses recettes, ainsi qu’un Plan Veggie de Bruxelles avec toutes les adresses (restaurants, snacks, magasins…) où l’on peut trouver des plats et produits végétariens.
  • Lire aussi l’article « Le jeudi, c’est veggie » paru dans Ma ville notre planète (n°62, juin 2011, p. 7) édité par Bruxelles Environnement.

Céline Teret, Réseau IDée

3 commentaires sur “Jeudi Veggie”

  1. [...] à l’honneur une fois par semaine les produits végétariens (à l’image de la campagne Jeudi Veggie). Réel intérêt ou moyen de redorer leur image? « Peu importe, rétorque Manu Coeman, du moment [...]

  2. [...] mettre à l’honneur une fois par semaine les produits végétariens (à l’image de la campagne Jeudi Veggie). Réel intérêt ou moyen de redorer leur image? « Peu importe, rétorque Manu Coeman, du moment [...]

  3. eugeniemarie dit :

    quelles qu’en soient les raisons(certainement POSITIVES) voici une suggestion: les jeudiveggie, tres interessante et à bien discuter entre pédagogues, enfants , familles…
    BRAVO et au revoir
    eugeniemarie

Laisser une réponse