PlogoffFocus

24 septembre 2013

Dans les années 70, la France se lance dans un vaste programme de construction de centrales nucléaires. En Bretagne, le village de Plogoff est choisi pour y implanter l’un de ces monstres de l’énergie. Commence alors une intense mobilisation citoyenne : après s’être informés, les habitants, majoritairement opposés au projet, s’organisent pour faire entendre leur voix. Cette BD revient avec brio sur les faits.

Cette BD s’inspire notamment du documentaire de Nicole et Félix Le Garrec « Plogoff, des pierres et des armes » (1982, visible sur YouTube). Les deux réalisateurs préfacent d’ailleurs joliment la BD.

La lutte menée par les habitants de Plogoff s’étalera de 1974 à 1981, avec un point d’orgue en février 1980, lorsque l’enquête d’utilité publique est menée sous la haute surveillance de l’armée. Le village est alors en état de siège et les heurts se multiplient entre, d’un côté, CRS armés de grenades lacrymogènes et, de l’autre, habitants munis de leur lance-pierres. Plogoff aura finalement gain de cause, puisqu’aucune centrale n’y sera construite. Mais le programme nucléaire français ne cessera pas pour autant, faisant de la France l’un des plus gros producteur d’électricité nucléaire au monde.

Récit d’une lutte antinucléaire, en dessins noir et blanc, réalistes et fins. Cette BD met notamment en lumière le rôle des femmes de pêcheurs qui, restées à terre, militent et s’engagent avec aplomb. Elle montre aussi une réelle solidarité citoyenne, à laquelle se sont joints d’autres militants venus des quatre coins du pays.

Pour ceux qui découvrent le combat mené à Plogoff, cette BD captivante offre les éléments clés de compréhension et vous donnera certainement envie d’en savoir plus. Pour ceux qui s’en souviennent, voici une manière originale de s’y replonger. Pour les militants et même les désabusés, trouvez-y la preuve en bulles que les luttes citoyennes peuvent aboutir !

Si parfois, on perd un peu le fil des événements ou des personnages, de manière générale, il s’agit là d’une belle chronologie très documentée et vivante (c’est comme si on y était !) de ce bout d’histoire du militantisme antinucléaire. Une lutte plus que jamais d’actualité après la catastrophe de Fukushima.

« Plogoff », D. Le Lay (sénario) et A. Horellou (dessin), éd. Delcourt, 2013.

Un commentaire sur “Plogoff”

  1. Maël dit :

    Regardez aussi le film « Des pierres contre des fusils », très bien réalisé pour l’époque.

Laisser une réponse