Six regards critiques citoyens sur la pubFocusGestes pratiques

17 février 2009

parapub.orgSuite à un concours de scénarios dans le cadre de la campagne Parapub, l’asbl GSARA présente 6 spots vidéo et radio posant un regard critique citoyen sur la publicité commerciale. L’association lance un appel à diffusion de masse… en réponse au matraquage publicitaire de masse!

Parapub.org c’est :
> une campagne d’éducation et de sensibilisation aux effets néfastes de la publicité commerciale sur l’individu, les relations entre individus et l’environnement. Depuis juin 2006, elle se développe autour de différentes actions d’éducation.
> une plateforme d’échanges qui compile des outils pédagogiques et juridiques, des articles de presse, des trucs et astuces pour résister à l’invasion publicitaire, des émissions à voir et à écouter, des analyses sur les effets néfastes de la publicité commerciale…

3 vidéogrammes et 3 capsules radiophoniques, adoptant le format, l’esthétique et le langage d’un spot publicitaire, ont été réalisés dans le cadre de Parapub, une campagne d’éducation et de sensibilisation à l’impact de la publicité commerciale proposée par l’asbl GSARA. A la fois, messages d’intérêts généraux et droit de réponse face à l’omniprésence des messages publicitaires dans l’espace public et dans les espaces privés, ces pubs pour contrer la pub sont le fruit d’un concours de scénarios. Leur réalisation s’est inscrite au coeur d’un processus d’éducation aux médias. Sélectionnés parmi 91 participants issus tant de Wallonie que de Bruxelles, d’écoles secondaires, de CPAS ou encore du secteur associatif, les auteurs lauréats ont mené un travail de réflexion avec un réalisateur, afin de scénariser leurs idées, de s’approprier le média choisi (radio/télé), et de décortiquer les techniques publicitaires.

Le GSARA sollicite les gestionnaires d’espaces publics à diffuser gratuitement ces spots. Le but étant de nourrir et amplifier un large débat public et critique sur la place de la publicité commerciale dans la société, et en particulier dans les espaces publics. Un débat par et pour l’ensemble des citoyens. Un débat qui ne se cantonne pas uniquement au secteur associatif et aux convaincus. L’asbl s’interroge: « Or comment « éveiller l’esprit critique » de tous avec les moyens (financiers, de production, de diffusion) dont nous disposons, qui sont dérisoires en regard des moyens dont disposent les grands groupes industriels et financiers, propriétaires, entre autres, des médias (moyens de communication et d’information) et des espaces (lieux d’échanges et de vie) envahit par les messages publicitaires ? La réponse est simple : en sortant de l’entre soi, des territoires de l’activisme et du maillage associatif et en sollicitant un certains nombres de gestionnaires qui ont la capacité de toucher ce « large public ». » D’où l’appel à diffuser largement…

Pour voir, entendre et télécharger ces 6 spots, cliquez ici

Céline Teret

En savoir plus :

Un commentaire sur “Six regards critiques citoyens sur la pub”

  1. tonybennett78 dit :

    Bonjour

    le niveau actuel des pubs est en rapport avec la france des 53%, allant chercher les bas instincts chez le consomateur, incapable de na pas utiliser des termes aussi niais que « réinventer » à chaque nouvelle pub, des pub qui valorise la bêtise crasse de l’automobiliste amoureux de sa bagnole en l’appelant « megane » à la place de « la mégane »(ou « une mégane »..etc)…etc. Tout celà accompagné de musique piquée au cinéma ou à la pop des années 70…quelle misère! Quand on voit les nazes qui bossent dans les agences, ces pseudos créatifs arrogants aussi ridicules que dénués du moindre talent on commencent à comprendre et ce ne sont pas les beaux arts et autres écoles d’arts graphiques qui vont arranger les choses avec leurs légions de neuneus qui pensent qu’avoir un look d’artiste avec tout les clichés qui vont bien c’est être un artiste alors qu’il sont incapables de sortir une idée fraiche et nouvelle et de dessiner avec le moindre talent et personnalité. Idem pour la video et le ciné. La Pub est au niveau de son porte Parole à la montre en or, elle est niaise, ringarde et s’autofélicite à souhait, elle arrogante et malsaine…du bas de gamme qui brille quoi.

    tonybennett78

Laisser une réponse